article abonné offert

CINEY

Snack fermé à Ciney: la justice donne tort au propriétaire

Snack fermé à Ciney: la justice donne tort au propriétaire

Le locataire voulait ouvrir un snack mais c’était impossible: il pleuvait dans les locaux et l’électricité ne fonctionnait pas. Photo News

La clause d’exonération de tous les vices d’un lieu loué ne le dispense pas de garantir la jouissance dudit bien à son locataire.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 27 des 353 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos