Spa

Neuf mois de prison ferme pour attouchement

Neuf mois de prison ferme pour attouchement

-

Le spadois de 51 ans jugé pour des attouchements sur une employée du CPAS et différents outrages publics aux mœurs.

Un Spadois de 51 ans a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Verviers à une peine de neuf mois de prison ferme pour attouchement sur une employée du CPAS ainsi que différents outrages publics aux mœurs, parmi lesquels le fait de s’être promené nu dans les cellules du commissariat de police de Spa en juin et septembre 2018.

Les attouchements au CPAS étaient survenus huit jours seulement avant des faits de traitements inhumains, coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner pour lesquels le quinquagénaire a été condamné en novembre 2019 à six ans de prison ferme.

La défense avait plaidé l’absorption de la peine d’un an requise par le parquet en raison de l’unité d’intention. Mais le tribunal a souligné que les faits du présent dossier ont trait aux mœurs et a dès lors estimé qu’une peine complémentaire devait être prononcée, condamnant ainsi le prévenu à neuf mois supplémentaires.

Ce dernier avait été interpellé le 10 juin 2018 en tenue d’Adam dans son appartement. La police y avait été envoyée en raison du tapage provoqué et d’objets jetés par la fenêtre. Le quinquagénaire avait alors provoqué la police en dansant de façon lascive. Refusant de se rhabiller, il avait été transféré nu au commissariat de police de Spa.

En septembre 2018, il s’était présenté au CPAS de Spa et avait glissé la main dans la salopette d’une des employées et lui avait touché le sein, recevant en réponse une gifle de la victime. Le prévenu s’est défendu d’avoir porté de tels gestes mais a admis s’être défroqué deux jours de suite au sein de l’institution spadoise. Le prévenu attribuait ces comportements à l’alcool.


Nos dernières videos