MOBILITÉ

Le coronavirus pousse Brussels Airlines et Easyjet à supprimer des vols vers l’Italie

Le coronavirus pousse Brussels Airlines et Easyjet à supprimer des vols vers l’Italie

Brussels Airlines va réduire de 30% son offre de vols vers le nord de l’Italie pour les deux prochaines semaines. BELGA

Comme Brussels Airlines qui va réduire de 30% son offre de vols, pour les deux prochaines semaines (2-14 mars), vers Milan Linate, Milan Malpensa, Rome, Venise et Bologne, Easyjet a annoncé ce vendredi la suspension de tous ses vols vers le nord de l’Italie.

Brussels Airlines a pris cette décision en raison de «la baisse rapide de la demande pour des voyages en Europe» et principalement vers le nord de l’Italie, touché par de nombreux cas de coronavirus.

Les passagers dont le vol est annulé seront contactés par la compagnie. Ils peuvent choisir de se faire rembourser intégralement s’ils ne souhaitent plus voyager.

En plus de l’adaptation de son programme de vols consécutive à la baisse de la demande, Brussels Airlines étudie des mesures économiques, comme le chômage technique temporaire, et a décidé d’étendre son gel des embauches à l’ensemble de la compagnie.

La demande pour le nord l’Italie diminue

De son côté, Easyjet a annoncé la suspension de tous ses vols vers le nord de l’Italie. Les liaisons au départ de la région sont aussi concernées. Cette décision intervient à la suite d’une forte baisse de la demande, provoquée par l’apparition soudaine de plusieurs dizaines de cas de Covid-19 dans les régions de Lombardie et de Vénétie, notamment.

Non seulement Easyjet sent que la demande pour le nord de l’Italie diminue mais elle constate aussi une baisse de régime pour les vols concernant d’autres pays. La compagnie bon marché ne peut encore rien dire sur l’impact financier du coronavirus mais affirme suivre la situation de près

Il n’est pas encore certains que les vols au départ de Bruxelles soient concernés. Easyjet n’y décolle que pour se diriger vers l’Allemagne, la Suisse et la France.

Comme d’autres compagnies aériennes, l’entreprise compte également prendre d’autres mesures. Des économies seront réalisées sur l’administration et le recrutement. Les employés vont pouvoir prendre des congés sans solde et certains projets seront reportés.