DOSSIER COMMERCIAL

Quel nouveau système de chauffe pour votre maison ?

Quel nouveau système de chauffe pour votre maison ?

Adobe Stock

En matière de chauffage, les possibilités ne manquent pas. Reste à déterminer laquelle vous conviendra le mieux. Jetons un coup d’œil aux principaux avantages et inconvénients des formules les plus courantes.

La chaudière à condensation : Si on opte pour une formule au gaz (oublions celle à mazout), pas de doute, la chaudière à condensation ne manque pas d’atouts. Haut rendement, rapidement installée, nécessitant peu d’entretien (une fois tous les trois ans, et ce n’est pas bien cher) et pas d’espace de stockage, elle ouvre, par ailleurs, le droit à une prime wallonne.  On sait aussi que le prix du gaz ne fluctue que très peu. Par contre, elle émet des gaz à effet de serre.

La pompe à chaleur : Ici, pour le coup, c’est on ne peut plus écologique. Certes, elle nécessite une assistance électrique, mais la consommation de cette dernière est mineure. Très efficace, pour peu que votre logement soit correctement isolé, elle ne pose qu’un réel problème : son prix. Jusqu’à deux fois plus cher qu’une chaudière au gaz naturel.  Il faudra aussi l’entretenir annuellement. À noter qu’il peut-être judicieux de la coupler avec une chaudière à condensation. Cette formule hybride permettra de passer automatiquement sur le système le plus rentable, sachant que lorsqu’il fait fort froid dehors, la pompe à chaleur perd en rendement. Et pour rendre cette formule complètement verte, il est possible de lier la pompe à chaleur à un panneau solaire.

La chaudière à pellets : Très abordable sur le plan financier, le pellet, en tant que combustible, est aussi écologique. Comme la chaudière à condensation et la pompe à chaleur, vous pouvez bénéficier d’une prime de la Région wallonne pour en amoindrir le coût d’achat. Si son installation ne nécessitera pas un gros chantier, il faudra toutefois prévoir un espace de stockage pour les sacs de pellets. À entretenir annuellement. 

Habitat : articles proposés par la régie