MONDE

Coronavirus: l’Italie rassure et appelle les touristes étrangers à revenir

Coronavirus: l’Italie rassure et appelle les touristes étrangers à revenir

Plusieurs villes d’Italie tournent au ralenti à cause du Coronavirus, comme ici, à Venise. AFP

Le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, a appelé jeudi les touristes étrangers à revenir dans la péninsule touchée par le nouveau coronavirus, faisant valoir que les foyers de contagion sont limités à de petites zones circonscrites.

«Nos enfants vont à l’école. Si nos enfants vont à l’école, alors les touristes et les entrepreneurs peuvent également venir», a lancé M. Di Maio à la presse étrangère à Rome.

«Il y a seulement deux foyers certifiés (dans le nord, ndlr). Sur plus de 7 000 municipalités en Italie, il y en a à peine un peu plus d’une dizaine qui sont concernées» par cette épidémie, a ajouté M. Di Maio, mettant en avant que l’Italie est un pays «fiable et transparent». «On ne peut pas être stigmatisé parce que nous faisons plus de contrôles», a-t-il ajouté, précisant que «personne ne veut minimiser» le sérieux de la situation. Il a toutefois regretté les informations qui présentent toute l’Italie comme une zone à risque.

«Les nombreuses nouvelles erronées qui circulent à l’étranger entraînent des dommages pour notre tissu économique», a-t-il insisté. Ces fausses nouvelles font selon lui «plus de dégâts que le risque d’épidémie».

Ainsi par exemple, le taux d’occupation des chambres d’hôtel à Milan, cœur économique du pays situé à seulement une soixantaine de kilomètres du principal foyer d’épidémie, est passé d’environ 85-90% en cette période normalement, à 20%, selon l’antenne locale de l’association hôtelière Federalberghi.

À Rome, la capitale située dans le centre du pays, loin des foyers de contagion, plus de 50% des réservations jusque fin mars ont été annulées. Plusieurs grands salons professionnels milanais, comme le Mido, rendez-vous international de la lunetterie, ou le Salon du meuble et du design ont été repoussés.