BELGIQUE

Les médias néerlandais brossent un portrait cinglant du repreneur de Blokker

Les médias néerlandais brossent un portrait cinglant du repreneur de Blokker

Image d’illustration. Reporters/STG

Dirk Bron, qui vient d’acquérir les 123 magasins Blokker belges, est soupçonné d’avoir escroqué plusieurs partenaires commerciaux pour des millions d’euros, souvent selon le même schéma, écrit le journal Financieele Dagblad jeudi. Il est soupçonné de fraude et serait poursuivi en justice, d’après le quotidien De Telegraaf.

Les victimes et les faillites s’accumulent derrière Dirk Bron, selon le Financieele Dagblad. Le journal économique néerlandais décrit comment l’homme d’affaires aurait passé de grosses commandes sans les payer. D’après NRC. next, il aurait acheté des sous-vêtements de marque contrefaits en Turquie. Il semble que le parquet enquête pour détournement de fonds, blanchiment d’argent et fraude. Dirk Bron nie quant à lui toute culpabilité.

En 2008, le commerçant a retiré des sommes importantes de sa société Aqua Store à des fins privées. Des dizaines de milliers d’euros se sont envolées en frais d’hôtel et de restaurant, et même en dépenses dans un bordel à La Haye, écrit le Financieele Dagblad sur base d’un jugement rendu en 2014. Le juge avait alors estimé qu’il s’agissait de «mauvaise gestion». Dirk Bron a revendu Aqua Store en 2008. Le magasin de mode faisait faillite deux mois plus tard.

L’homme a été condamné à rembourser 400 000 euros, mais rien n’a encore été perçu car il est insolvable, écrit le journal. Toujours selon le Financieele Dagblad, ses entreprises actuelles ne disposent encore pratiquement d’aucun actif. «La société avec laquelle il a repris Blokker Belgique est enregistrée dans un appartement loué», précise le quotidien.

Le syndicat socialiste de Blokker s’inquiète de ces informations et menace de faire grève si la situation n’est pas clarifiée rapidement.