FRANCE

Macron: «on a devant nous une épidémie»

Macron: «on a devant nous une épidémie»

Emmanuel Macron saluant des médecins d’un hôpital parisien. AFP

«On a devant nous une crise, une épidémie qui arrive […] on va devoir l’affronter au mieux», a déclaré jeudi le président français Emmanuel Macron lors d’un échange avec les médecins de l’hôpital parisien où était décédé la veille le premier Français victime du coronavirus.

«On sait que nous ne sommes qu’au début […] on va tâcher avec l’ensemble des soignants de prendre les bonnes décisions», a assuré le chef de l’État lors de sa visite à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. M. Macron devait ensuite se rendre à Naples pour un sommet franco-italien perturbé par la crise du coronavirus.

Sa visite, tenue secrète jusqu’au dernier moment, intervient alors que l’exécutif et le gouvernement se déploient contre le coronavirus qui a fait un deuxième mort en France mercredi et alimente les craintes d’une épidémie de grande ampleur. Parmi les 18 cas de contamination recensés dans le pays figure un Français âgé de 55 ans hospitalisé à Amiens (nord) et en réanimation.

Le professeur Éric Caumes, chef de service des Maladies Infectieuses et Tropicales, a expliqué à M. Macron qu’il «va y avoir (en France) une situation un peu à l’italienne» avec «des chaînes de transmission autochtones». «Les cas français, notamment le patient qui est décédé hier à la Pitié et le cas qui est hospitalisé à Amiens n’ont pas de lien avec la Chine, donc ça veut dire que le virus circule déjà parmi nous», a ajouté le professeur.