Il faut lutter contre l’obésité!

Il faut lutter contre  l’obésité!

Les problèmes de surpoids touchent aussi les enfants. Win Nondakowit - stock.adobe.com

Le 4 mars, c’est la Journée mondiale contre l’obésité. Le nombre de personnes en surpoids ne cesse d’augmenter.

L’obésité, c’est «l’accumulation anormale ou excessive (trop élevée) de graisse dans le corps, qui présente un risque pour la santé», définit l’Organisation mondiale de la santé. Depuis 1975, le nombre de cas d’obésité dans le monde a presque triplé. Quand on parle d’obésité, on ne parle pas uniquement des adultes. Au cours des 40 dernières années, le nombre d’enfants et d’adolescents (âgés de 5 à 19 ans) obèses a été multiplié par 10. Leur nombre est passé de 11 millions en 1975 à 124 millions en 2016. Selon l’OMS, en 2022, le nombre des enfants et des adolescents obèses dans le monde sera supérieur à celui des enfants dont le poids est insuffisant.

Quels risques?

L’obésité augmente le risque de développer toute une série de problèmes de santé: le diabète (quand le corps n’arrive plus à utiliser convenablement le sucre comme source d’énergie), les maladies cardiovasculaires (qui touchent le cœur et les vaisseaux sanguins), certains cancers, les troubles du sommeil, les douleurs dans les articulations, etc. La liste est longue.

Et les conséquences de l’obésité ne sont pas uniquement physiques, elles sont aussi psychologiques: les personnes obèses peuvent être montrées du doigt et avoir des difficultés à s’intégrer dans notre société qui valorise (met en avant) la minceur. L’obésité est une maladie dont on peut mourir.

Que faire?

L’obésité est généralement le résultat d’un déséquilibre entre le nombre de calories consommées et les calories dépensées, selon l’OMS. Tout le monde est à risque. Pour lutter contre l’obésité, il faut donc trouver ou retrouver l’équilibre: en mangeant de manière variée et équilibrée, en limitant les aliments trop gras et trop sucrés, et aussi, en bougeant plus. Si on est déjà en surpoids ou obèse, on peut se faire accompagner par un professionnel pour perdre du poids et vivre de manière plus saine (meilleure pour la santé). Les régimes miracles ne sont pas efficaces. Pour que la perte de poids soit durable, cela demande du temps.

Le sondage de la semaine