CHARLEROI

Le policier carolo qui a échangé une arme contre de la cocaïne placé sous mandat d’arrêt

Le policier carolo qui a échangé une arme contre de la cocaïne placé sous mandat d’arrêt

Image d’illustration. EdA - Florent Marot

Un policier de la zone de police de Charleroi, membre du Groupe de Sécurisation et d’Appui (GSA), a fourni une arme à un dealer en échange de cocaïne, a indiqué mercredi le parquet carolorégien.

Alors qu’il avait été libéré sous conditions par le juge d’instruction, l’homme a été placé sous mandat d’arrêt mercredi pour non-respect d’une de ses conditions, confirme le parquet.

Le policier en question a échangé une arme appartenant à son père contre de la cocaïne. Le suspect, consommateur de produits stupéfiants, s’est retrouvé dans une situation financière difficile, ne pouvant plus payer sa consommation. L’homme âgé de 27 ans, a fourni l’arme afin de financer sa consommation, précise le parquet de Charleroi.

Le dossier a été mis à l’instruction et le suspect a été libéré sous conditions. «C’est une enquête qui dure depuis longtemps. Une perquisition a été menée au domicile du suspect», a indiqué le substitut du procureur du roi. Mais le suspect n’a pas respecté la condition de rester vivre au domicile de sa mère. Il a donc été placé sous mandat d’arrêt mercredi. Le policier carolo comparaîtra dans les cinq jours à venir devant la chambre du conseil de Charleroi.

La police de Charleroi n’a pas souhaité communiquer sur le dossier, renvoyant aux déclarations du parquet. Une procédure interne devrait avoir lieu contre le policier.