De Croo en visite éclaire à New York pour présider le Conseil de sécurité

De Croo en visite éclaire à New York pour présider le Conseil de sécurité

BELGA

(Belga) Le vice-Premier et ministre de la coopération au développement, Alexander De Croo (Open Vld), s'envole mercredi vers New York pour y présider le Conseil de sécurité des Nations Unies jeudi. La séance sera dominée par la situation humanitaire en Syrie. Le libéral flamand sera de retour en Belgique dans la soirée.

M. De Croo arrive mercredi midi, heure locale, à Big Apple. Cette visite éclaire est exclusivement dédié au Conseil de sécurité, alors que dans l'après-midi le vice-Premier ministre rencontrera divers représentants de l'organisation internationale. La journée de jeudi débutera avec une un petit-déjeuner réunissant les 10 membres élus du Conseil de sécurité, soit présentement, aux côtés de la Belgique, la République dominicaine, l'Allemagne, l'Estonie, l'Indonésie, le Niger, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, la Tunisie, le Vietnam et l'Afrique du Sud L'Allemagne devrait probablement être représentée par le ministre des Affaires étrangères, Heiko Maas. La réunion du Conseil de sécurité se tiendra ensuite et, la Belgique présidant depuis février cet important organe, M. De Croo dirigera les discussions. La séance sera consacrée aux corridors humanitaires en Syrie, soit ces passages frontaliers via lesquels l'aide peut être acheminée vers les parties du pays ravagées par la guerre et qui ne sont pas sous le contrôle du président Bachar al-Assad. En janvier, le Conseil de sécurité a décidé - après une impasse d'une semaine - d'établir deux corridors humanitaires en Syrie jusqu'en juin, via deux postes-frontières turcs. Il s'agissait d'une résolution remaniée par la Belgique et l'Allemagne, qui vise aussi à autoriser l'aide transfrontalière via l'Irak mais qui butte sur un refus de la Russie, alliée de la Syrie. Néanmoins, le Conseil de sécurité a demandé au Secrétaire général Antonio Guterres d'étudier les possibilités d'un corridor humanitaire via l'Irak. Son rapport, qui sera présenté lors de la réunion de jeudi, sera le point de départ des discussions diplomatiques et politiques sur ce qui devrait se passer après le mois de juin. (Belga)

Nos dernières videos