article abonné offert

- Justice

Le traitement d’Assange en prison stigmatisé

«Menotté onze fois», «mis à nu deux fois» : la défense du fondateur de WikiLeaks s’est plainte ce mardi du traitement infligé à Julian Assange, au deuxième jour de l’examen de la demande d’extradition formulée par les États-Unis, qui veulent le juger pour espionnage.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 32 des 144 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos