FOOTBALL

Un repreneur s’est manifesté à Hamoir

Un repreneur s’est manifesté à Hamoir

Rien n’a encore filtré concernant le nom de l’éventuel successeur de Nicola Finocchio. Léva

On est encore loin d’une fumée blanche à Hamoir, mais un repreneur s’est manifesté auprès du comité.

On respire de mieux en mieux du côté de Hamoir. Début du mois, l’annonce du retrait du président Nicola Finocchio sonnait comme le glas du club ou presque. L’avenir de la D2 semblait plus que compromis. Quelques semaines plus tard, le club semble plus serein. Sur la pelouse, les victoires s’enchaînent. En coulisses, cela semble être la même chose. Ce week-end, on apprenait que le club venait de rentrer son dossier pour la licence D2-D3, de quoi mettre l’effectif en confiance.

À présent, c’est l’annonce d’un candidat repreneur qui vient raviver encore un peu plus l’espoir d’un Hamoir toujours aussi fringant en D2 amateurs. «Nous avons eu une réunion au cours de laquelle un repreneur s’est manifesté, annonce Raphaël Miceli. Nous ne dirons encore rien à son sujet car il a demandé un délai de réflexion avant de s’engager ou non dans le projet.» Une nouvelle déjà excellente pour Hamoir. «C’est évidemment positif de voir que notre club intéresse une personne qui voudrait s’y impliquer, poursuit le coach des Rats. Cependant, il est nécessaire de procéder étape par étape pour voir où on se dirige.»

S’engager pour reprendre un club, d’autant plus en nationale, c’est une décision qui ne se prend pas à la légère. Encore moins dans le contexte actuel. «On va d’abord voir si l’intérêt du candidat se concrétise réellement, temporise Raphaël Miceli. Ensuite, il faudra étudier ce que ça implique de s’engager dans le football amateur actuellement.» Le coach met évidemment le doigt sur les nouvelles règles de l’ACFF, notamment au niveau des obligations financières. «L’ACFF annonce vouloir assainir les choses, c’est sans doute très bien, lance-t-il. Le problème, c’est que nous sommes à la fin du mois de février et que nous n’avons rien de vraiment concret entre les mains. On espère que les lenteurs à l’allumage ne vont pas compromettre les projets du club. Actuellement, on ne sait pas du tout vers où on va.»

Une situation qui pèse aussi sur l’illustre entraîneur de Hamoir. «Si ce n’était pas mon groupe, j’aurais sans doute baissé les bras... mais il paraît qu’on va avoir ce contrat de l’ACFF sous les yeux d’ici peu...»

C’est le moment de faire preuve d’optimisme du côté de Hamoir.

D2 Amateurs

Nos dernières videos