CNE et Setca annoncent une journée de grève le 3 mars au Château Chenois à Waterloo

Plusieurs arrêts de travail ont eu lieu ces derniers temps à la maison de repos et de soins Château Chenois, à Waterloo. L'établissement, agréé pour une centaine de lits, est géré par le groupe Orpea. Les syndicats dénoncent un manque d'effectifs récurrent et déplorent que les discussions avec la direction n'aient pas débouché sur des solutions. Setca et CNE annoncent une journée de grève qui sera menée dans l'établissement le 3 mars. C'est aussi le 3 mars que se tiendra un bureau de conciliation au cours duquel les syndicats espèrent que la direction prendra les engagements nécessaires.

Le sous-effectif est dénoncé depuis le mois de juin, selon le Setca et la CNE. Après avoir tenté la discussion en interne pour remédier à la situation, les délégués syndicaux ont fait appel à leurs permanents mais malgré le dialogue entamé avec la direction, ceux-ci estiment que l'effectif reste toujours insuffisant. Les syndicats concèdent que quelques engagements ont été décidés en octobre 2019, et que le personnel a été consulté à propos de l'organisation interne. Mais ils affirment que ces actions n'apportent pas une solution satisfaisante sur le terrain.

"A titre d'exemple, de manière régulière, il n'y a qu'une aide-soignante le matin (de 7 à 11h) pour 15 résidents, ce qui équivaut à maximum 16 minutes par personne pour assurer les soins suivants: toilette, distribution des repas, aide à l'alimentation, débarrassage du repas, rangement de la chambre, réfection du lit, etc.", dénoncent la CNE et le Setca dans un communiqué commun.

Nos dernières videos