TRAIL

On a aussi chronométré la Queue-du-dragon

On a aussi chronométré la Queue-du-dragon

Christian Capelle avait le moral dès le départ des 27 km. ÉdA – 50522810495

Les régionaux Laforge et Rodrique, vainqueurs, ainsi que le duo Pahos-Rouchet, au bout des 27 km, ont animé les trails de Coutisse.

Pas de pluie heureusement, mais du vent. Des passages boueux ou fangeux sur des parcours moyennement accidentés ont cependant été appréciés par la grande majorité des concurrents. C’était des conditions très différentes de celles vécues l’an dernier. Et malgré les annonces météorologiques, beaucoup se sont inscrits le jour même. Ils ont ainsi comblé l’absence de quelque 70 préinscrits d’il y a huit jours, puisqu’au total 478 coureurs sont classés pour les trois distances: 9, 15 et 27 km.

Parmi eux, on retrouvait des spécialistes de la plus longue distance, une majorité sur l’intermédiaire et encore plus de cent concurrents sur un 9 km plus accessible mais au dénivelé plus important qu’annoncé. Cela pour justifier leurs chronos.

Brice Laforge confirme, Jordane Rodrique aussi

Parti en tête du peloton avec un vent contraire sur près d’un kilomètre, l’Andennais Brice Laforge ne l’a jamais abandonnée. Il était confiant après ses dernières prestations – deuxième à Malonne, premier à Huy – et a lâché son dernier rival, après le 4e km, un jeune de 16 ans, fan de courses d’orientation. Il avait conservé plus d’une minute d’avance à l’arrivée malgré un petit arrêt pour se rechausser dans un passage fangeux dans le dernier kilomètre, où tous s’enfoncèrent quasi jusqu’aux genoux. Dès lors, les écarts étaient nets entre les poursuivants où le jeune (10 ans) Antoine Bastogne est parvenu à décrocher une belle place 19e place, devancé par deux plus âgés de sa catégorie.

C’est une athlète affiliée au club de Seraing, Manon Lambotte (19 ans), couvée par Fabien Deldebès, qui finit comme première féminine. Elle fait partie de l’équipe hors stade et dispute surtout les joggings et des distances de 10 km, comme au challenge Condrusien.

Sur les 15 km, ils étaient les plus nombreux et la lutte a été plus ouverte puisque l’athlète de l’ARCH Jordane Rodrique précède Sylvain Lejeune de seulement 47 secondes, et d’autres poursuivants tels Grossi, Demeure, Counet et Prévot, séparés de 7 secondes.

Le duo Pahos-Rouchet malgré une mauvaise direction

Spécialistes de la discipline, Pahos et Rouchet ont collaboré jusqu’au bout, assez loin devant leurs rivaux, mais ont aussi emprunté une mauvaise direction du côté de Faulx-Les Tombes. Ils ont donc effectué quelques kilomètres supplémentaires, sans pour autant être inquiétés par la suite. «Nous n’avons rien vu derrière nous, peut-être ont-ils commis la même erreur?», ont-ils déclaré à l’arrivée sans savoir qu’ils étaient les premiers.

En outsiders, les vétérans Christian Capelle et Fabrice Étienne se sont livrés un beau duel et Sophie Theys termine première féminine à la 30e place.

Comme les techniques modernes le permettent, la montée de la Queue-du-dragon à Faulx était chronométrée et ce sont des espoirs qui s’y sont imposés: Logan Perin en 45 secondes devant Quentin Bosson et Pierre Mossoux.

Au-delà, cette édition avait pour objectif financier de soutenir une association s’occupant d’enfants handicapés, installée à Bouge.