JUDICIAIRE

La mère suspectée d’infanticide à Molenbeek voit sa détention prolongée d’un mois

 La mère suspectée d’infanticide à Molenbeek voit sa détention prolongée d’un mois

Image d’illustration. bibiphoto - stock.adobe.com

La chambre du conseil de Bruxelles a décidé lundi de prolonger d’un mois la détention préventive d’une mère suspectée du meurtre de sa fille le 17 janvier dernier à Molenbeek-Saint-Jean, a indiqué mardi le parquet de Bruxelles.

La suspecte avait elle-même averti les autorités du décès de sa fille, âgée de 7 ans, le 20 janvier. Elle a été placée sous mandat d’arrêt et inculpée de meurtre.

La mère, âgée de 39 ans, s’était rendue le 20 janvier matin à la commune de Molenbeek-Saint-Jean pour déclarer le décès de son enfant. La police avait immédiatement été avisée des faits et un juge d’instruction avait été saisi.

Ce dernier ainsi que le parquet de Bruxelles étaient descendus sur place. Un médecin légiste avait ensuite été désigné et s’était également rendu sur les lieux, au domicile familial à Molenbeek-Saint-Jean, où le corps se trouvait.

Certains éléments ont immédiatement été considérés comme suspects, notamment le fait que le décès remontait plus que probablement à plusieurs jours. Une autopsie a ensuite été ordonnée.

Les premiers résultats montraient que le décès de l’enfant n’était pas naturel, mais la cause exacte devait encore être déterminée. Une expertise toxicologique a été ordonnée en complément.


Nos dernières videos