MONDE

Le vice-ministre iranien de la Santé testé positif au coronavirus

Le vice-ministre iranien de la Santé testé positif au coronavirus

Au cours d’une conférence lundi avec le porte-parole du gouvernement Ali Rabii, Iraj Harirchi a toussé plusieurs fois et paraissait transpirer (photo d’illustration) AFP

Le vice-ministre iranien de la Santé a été infecté par le nouveau coronavirus, a indiqué mardi un responsable du ministère, dans un pays au premier rang de ceux touchés par la maladie après la Chine, d’où est parti le virus.

«Le test sur M. Harirchi, vice-ministre de la Santé qui était sur les lignes de front face au coronavirus, s’est révélé positif», a annoncé sur Twitter Alireza Vahabzadeh, conseiller média du ministre de la Santé. Au cours d’une conférence lundi avec le porte-parole du gouvernement Ali Rabii, Iraj Harirchi a toussé plusieurs fois et paraissait transpirer.

Deux nouveaux morts

Trois nouveaux décès dus à l’épidémie de pneumonie virale ont été annoncés mardi en Iran, portant le bilan de la maladie sur le sol iranien à 15 morts, le plus important pour un pays hors Chine, a indiqué l’agence officielle Irna.

Depuis l’annonce le 19 février de ses deux premiers décès dus à la maladie, à Qom (centre), ville sainte chiite qui attire pèlerins et théologiens du monde entier, l’Iran est au premier rang des pays touchés par le Covid-19 en dehors de Chine, d’où est parti le virus et où l’on recense près de 2.600 morts.

Deux des personnes dont le décès a été annoncé mardi étaient des femmes âgées de la province centrale de Markazi et la troisième était un malade dans la province d’Alborz dans le nord du pays, a précisé Irna.

 

87 et 82 ans

 

«L’une était âgée de 87 ans et souffrait de maladies cardiovasculaire, pulmonaire, hépatique et rénale. Elle a succombé après deux jours d’hospitalisation», a dit à l’agence Irna Abbas Nikravesh, qui dirige l’université médicale de la ville de Saveh.

La deuxième était âgée de 82 ans et souffrait de «graves maladies du sang et cardiovasculaire». Elle est décédée après une journée d’hospitalisation, a-t-il ajouté, soulignant qu’elle se rendait régulièrement à Qom où habitent ses enfants.

«Trois cas d’infection au nouveau coronavirus ont été confirmés dans la ville de Saveh, dans la province de Markazi, avec deux morts», a indiqué M. Nikravesh.

«Il y a à présent une femme afghane de 78 ans infectée et soumise à des soins spéciaux.»

L’agence Irna n’a pas identifié la personne décédée à Alborz.

«Ce malade était soumis à des soins spéciaux ces derniers jours», a déclaré Hassan Inanlou, directeur adjoint de l’université médicale d’Alborz, cité par l’agence.

Deux autres cas confirmés sont hospitalisés à Alborz, a précisé Irna.

L’Iran a jusqu’ici confirmé 61 cas d’infection au nouveau coronavirus à travers le pays.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos