MONDE

Coronavirus: près de 1 000 cas en Corée du Sud, une «situation très grave»

Coronavirus: près de 1 000 cas en Corée du Sud, une «situation très grave»

Les autorités sanitaires sud-coréennes ont d’abord annoncé mardi 60 nouveaux cas, avant de relever très fortement leur chiffre tout en annonçant 3 nouveaux décès, portant à 10 le nombre de morts de l’épidémie dans le pays. AFP

La propagation du coronavirus en Corée du Sud est «très grave», s’est alarmé mardi le président Moon Jae-in, alors que le nombre de contaminations dans le pays a bondi pour atteindre près d’un millier de cas.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies de la Corée du Sud (KCDC) ont fait état mardi de 144 nouveaux cas de contamination au nouveau coronavirus au total, portant à 977 le nombre de personnes infectées dans le pays, dont 10 sont décédées selon un nouveau bilan.

Cela fait de la Corée du Sud le foyer de contagion le plus important hors de Chine continentale où le coronavirus est apparu en décembre.

Les autorités sanitaires sud-coréennes ont d’abord annoncé mardi 60 nouveaux cas, avant de relever très fortement leur chiffre tout en annonçant 3 nouveaux décès, portant à 10 le nombre de morts de l’épidémie dans le pays.

Plus de 80% des contaminations ont été détectées dans la ville de Daegu (sud) et dans la province alentour de Gyeongsang du Nord.

 

«Très grave»

 

«La situation est très grave», a commenté mardi le président sud-coréen Moon Jae-in lors d’une visite à Daegu, vêtu d’une combinaison de protection et d’un masque. «Nous parviendrons à remporter cette bataille contre le virus», a-t-il martelé.

La plupart des cas confirmés à Daegu sont liés à la secte de l’Église Shincheonji de Jésus. Une femme de 61 ans qui a présenté une fièvre le 10 février avait fréquenté au moins quatre services religieux avant d’être diagnostiquée.

Sous pression d’une opinion publique très critique, le fondateur de l’Église Shincheonji, Lee Man-hee, a indiqué que son organisation fournirait aux autorités une liste de ses membres afin de les tester pour vérifier s’ils ne sont pas contaminés.

Les rues de Daegu, métropole de 2,5 millions d’habitants, étaient largement désertes ces derniers jours, à l’exception notable des longues queues devant les magasins vendant des masques de protection.

 

Les USA en alerte

 

La compagnie aérienne Korean Air a de son côté annoncé qu’un membre de son personnel navigant avait été testé positif au virus, sans autres précisions. Des informations de presse rapportaient que l’employé a travaillé récemment sur deux vols entre Incheon et Los Angeles.

Dans le même temps, les États-Unis pourraient réduire l’ampleur d’exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud. Les deux pays «réfléchissent à revoir en baisse les formations aux postes de commandement en raison du coronavirus», a indiqué à la presse à Washington le chef du Pentagone Mark Esper.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) américains ont appelé à «éviter tout voyage non essentiel» en Corée du Sud.

Hong Kong a déjà annoncé qu’il n’accepterait plus l’entrée sur son sol de voyageurs en provenance de Corée du Sud, à l’exception des résidents hongkongais. La Mongolie a suspendu tous les vols avec le pays à partir de mardi.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos