TOURNAI

Une bière de fiel pour les 22 ans des Langues De Vipères à Tournai

Une bière de fiel pour les 22 ans des Langues De Vipères à Tournai

On va bientôt les retrouver sur nos murs mais aussi sur une blonde de 75 cl… EdA - 50526570162

Brassée secrètement au sein du Bierodrome, à Tournai, la bière LDV (Langues de Vipères) aura un caractère typiquement vénéneux. Première dégustation à partir du 5 mars...

On ignore quand elles frapperont, mais en tout cas avant le prochain carnaval, donc, dans les prochains jours… En effet, les Langues De Vipères apposeront bientôt aux quatre coins de la Cité, leurs affiches reprenant des messages persifleurs égratignant les autorités locales (mais pas que…). Cela fera 22 ans qu’elles agissent dans l’ombre sans que l’on sache qui se cache derrière ces scoliastes anonymes. Les LDV aiment préciser, par voie de communiqué, que leur but est de faire rire, pas d’être méchantes. «Le cas échéant, ce serait tout au plus de la maladresse», rajoutent-elles. Parfois cinglants certes, mais jamais vraiment méchants, les messages - du moins certains d’entre eux - se retrouveront bientôt sur une blonde de 75 centilitres dont le brassin est assuré par le Bierodrome du quai Marché au poisson.

C’est à peu près tout ce que l’on sait de ce breuvage qui sera mis en vente dès le 5 mars prochain.

266 bouteilles dans un premier temps, un second brassin possible

Dans un communiqué bien évidemment anonyme, les LDV nous explique la raison de leur démarche:

«Cette année, les Langues De Vipères ont 22 ans: l’âge du Christ moins 11 ans. Ca ne s’invente pas!

En conséquence, nous avons décidé que notre flot de venin vipérin arroserait Ia ville au premier sens du

terme: une bière LDV sera disponible dès ce jeudi 5 mars au Bierodrome et dans plusieurs bistrots de carnavaleux. Nous avons en effet mandaté en toute discrétion et anonymat ledit Bierodrome pour ce faire.

II s’agira d’une «bière de fiel», à l’amertume cinglante et au caractère typiquement vénéneux, à l’image de nos saillies langagières annuelles, Les étiquettes reprendront une série de phrases issues de nos campagnes carnavalesques passées, en une sorte de «Peste off» collector.

La recette n’en sera évidemment pas dévoilée et une partie de celle-ci, si bénéfices il y a, sera reversée à Tournai Refuge où vit père, mère et enfant de toutes couleuvres et origines en attente de jours meilleurs.

Un premier brassin sera mis en vente, soit 266 bouteilles de 75 cl. Si le succès est au rendez-vous, un deuxième brassin tombera aspic pour contenter tous les amateurs.

«j’n’in veux nin», c’est ce que ne diront pas les bistrotiers qui proposeront notre bière: le Bierodrome, Ie Bouchon, le Quai des Brumes, le Vieux Tournay, la Fabrique et les bons bars carnavaleux. Au lendemain et dans Ia foulée des animations du Mardi Gras, merci d’informer le public de cette action de serpents, tins!»

Et c’est signé:

«vipérinement vôtre,

Les LDV, groupe de terro-rimes carnavalesque.»