MOUSCRON

Manifestation «Mouscron en colère»: la Commune réaffirme son interdiction

Manifestation «Mouscron en colère»: la Commune réaffirme son interdiction

Le collectif «Mouscron en colère» a diffusé un dépliant pour annoncer la marche organisée, samedi, pour «faire cesser la politique d’immigration de masse et faire fermer le centre d’accueil pour demandeurs d’asile de Mouscron» -

Malgré l’interdiction, le collectif «Mouscron en colère» semble vouloir maintenir, ce samedi, sa marche «pour la fermeture du centre pour demandeurs d’asile»… La bourgmestre Brigitte Aubert réaffirme sa décision d’interdire un tel rassemblement!

Encore ce lundi soir, Grégory Bourguignon a remis en évidence sur les réseaux sociaux du comité «Mouscron en colère», l’annonce de la «Marche pour la fermeture du centre pour réfugiés» prévue ce samedi après-midi. Pourtant, ce rassemblement, soutenu par le Parti National Européen (extrême droite), a été interdit par la bourgmestre Brigitte Aubert! Un dépliant (contenant de nombreuses désinformations…) a également été distribué dans les boîtes aux lettres de l’entité mouscronnoise.

Des sanctions administratives: arrestation et amende

Face à cette situation, et à la volonté de l’organisation de maintenir cette marche, la bourgmestre tient à réaffirmer son interdiction. «La police a pris contact avec l’organisateur pour lui rappeler l’interdiction de manifester, mais aussi les risques qu’il encourt en cas du maintien d’un tel rassemblement.»

En effet, l’organisateur, tout comme les participants, s’expose à des sanctions administratives, à savoir une arrestation et une amende!

«Pour assurer la sécurité de nos citoyens, la police réfléchit actuellement aux dispositions et aux mesures à prendre si la manifestation se confirme… Il faut se préparer à toutes les éventualités! Un arrêté de police pourrait aussi être pris dans les jours à venir pour réaffirmer l’interdiction.»

Le logo hurlu utilisé de manière illégale

La bourgmestre déplore également l’utilisation de manière illégale du logo de la Ville de Mouscron (le Hurlu réalisé par Jean-Marc Krings) sur les documents publiés par le collectif de «Mouscron en colère». «Il n’y a eu aucune autorisation de notre part pour l’utilisation du logo, insiste-t-elle. Actuellement, nous sommes davantage focalisés sur le suivi de la manifestation, mais ensuite, nous étudierons la possibilité d’entamer des poursuites à l’égard du collectif.»


Nos dernières videos