BRUXELLES

Mobilisation devant l’ambassade britannique pour Julian Assange

Environ 150 personnes ont manifesté lundi devant l’ambassade du Royaume-Uni à Bruxelles en soutien au lanceur d’alerte Julian Assange, en marge de l’ouverture du procès à Londres où sera examinée la demande d’extradition des États-Unis.

«Liberté pour Assange», «No extradition», «Don’t shoot the messenger», «Julian, you are welcome in Belgium», «Free press is a right, not a crime» ou encore «Tell the truth», les messages arborés étaient nombreux. Les manifestants criaient leur opposition à son extradition à coups de slogans, banderoles et pancartes. Ils ont fait du bruit à l’aide de casseroles ou de sifflets pour se faire entendre du personnel de l’ambassade.

«Assange est véritablement un héros de la liberté de la presse pour avoir diffusé des informations classifiées par le gouvernement américain concernant des méfaits en Irak et en Afghanistan», estime Pierre Marage, membre du comité Free Assange Belgium. «Il est maintenant poursuivi pour espionnage, de manière tout à fait illégale par rapport à la liberté de la presse, et il risque 175 ans de prison. C’est donc un jour important.» M. Marage a bon espoir de voir la justice britannique refuser l’extradition car Julian Assange «défend une cause démocratique absolument fondamentale, et parce qu’il y a une mobilisation dans le monde entier pour défendre la liberté de la presse à travers lui».

Il s’agissait du 46e rassemblement du Comité Free Assange Belgium, qui se mobilise tous les lundis entre 17h00 et 18h30 sur la place de la Monnaie ou en face de l’ambassade britannique, et ce depuis l’arrestation du lanceur d’alerte le 11 avril dernier.

La première session du procès durera jusqu’à vendredi puis s’interrompra pour reprendre pendant deux à trois semaines en mai.

En 2010, WikiLeaks avait publié des documents secrets de l’armée américaine, révélant des exactions commises pendant les guerres menées en Afghanistan et en Irak après les attentats du 11 septembre 2001. Son fondateur Julian Assange est aujourd’hui détenu à la prison de haute sécurité de Belmarsh, dans le sud de Londres.