Les histoires de famille, transmises oralement le soir au coin du feu, se sont perdues suite aux guerres et secrets de famille.

Alors comment retrouver son histoire familiale? Voici une aide utile: la généalogie. Après l’apparition de la SCGD, 1re association de généalogie belge, naît en 1988 la section locale provinciale: la SCGD-Gélux. Évoluant avec le temps, elle devient Genearlon à son 30e anniversaire et la branche arlonaise de Wallonia ASBL. Composée de plusieurs centaines de membres dont plus de 40 généalogistes amateurs locaux, l’ASBL a pour but d’aider, guider et conseiller ceux qui recherchent leurs racines. Si les raisons pour réaliser sa généalogie sont diverses et multiples, connaître les bons outils pour y parvenir est indispensable pour gérer l’importante quantité d’informations. L’idéal est donc de commencer au sein même de sa famille, de remonter génération par génération, avant d’aller consulter les Archives de l’État, les registres d’état civil puis paroissiaux, les actes notariés, militaires et cadastre, etc. Car il y a des lois et règles à respecter, tel que la protection de la vie privée et le RGPD. Pour ces démarches, l’ASBL peut vous guider. Pour vous initier, il y a: son site web, 3 ateliers proposés par M. Dupas à l’EPN d’Arlon (introduction, programme informatique de généalogie, aide technique individuelle) et les réunions mensuelles. En effet, chaque 3e samedi du mois, les membres se réunissent pour échanger et partager leurs connaissances à l’ancienne école de Sampont. En relation avec les autres associations de généalogie belges, leurs recherches portent sur la Belgique, le Grand-Duché de Luxembourg, la France, l’Allemagne, voire plus loin. Leur souhait pour l’avenir? Pouvoir aussi collaborer avec les cercles historiques, afin de remettre la petite histoire dans la grande.

Genearlon – www.genearlon.be