On le sait, à la fin de l’automne et durant l’hiver, les différentes troupes théâtrales de la région donnent rendez-vous au public pour lui faire découvrir leur pièce de cette année.

La troupe Les Argotés d’Izier ne fait pas exception à la règle.

Et ce n’est pas une première pour la troupe puisqu’elle est déjà bien établie dans le paysage de la Famenne. La troupe, qui fête ses 21 années d’existence pour cette cuvée 2020, a une envie: faire rire les gens puisque son répertoire est essentiellement le vaudeville.

Créée par Achille Moussebois en 1997, la troupe a vu le jour afin de proposer une alternative à l’autre troupe théâtrale du village, qui elle, jouait en wallon. Cette année, comme depuis ans, la troupe a cependant dû déménager dans le village de Wéris puisque la salle d’Izier, où se produisait la troupe dans le passé, a été la proie des flammes. La comédie interprétée cette année? Il s’agit d’un vaudeville moderne, et anglais, intitulé Les uns chez les autres: une comédie en deux actes, une sorte de ping-pong théâtral millimétré. µL’histoire? Sans révéler tous les détails, il s’agit de l’histoire de trois collègues qui travaillent à Londres et qui connaissent des problèmes de couple. Sur scène, on retrouvera Hannah Kersten, Christine Bonfond, Sarah Tessely, Robin Kersten, Grégory Godfroid et Gérard Lallemand. Trois représentations ont eu lieu à Wéris. Deux ont eu lieu à Ferrières. Notons aussi que depuis 2005, à la suite du décès du metteur en scène, Xavier Lechien a repris ce rôle. Dans le passé, notons que les acteurs ont déjà repris des comédies comme La Symphonie des faux-culs, au programme de l’an dernier, ou encore la comédie Boeing Boeing. Du lourd donc.