Parlons cette semaine d’une association toute particulière qui rassemble la communauté arménienne liégeoise. L’ASBL Mesrop Machtots a posé ses valises en Outremeuse.

Mesrop? Saint Mesrop, dit aussi Machtots est né en l’an 362 en Taronide, près du lac de Van, en Arménie occidentale. Il meurt en 440. Mesrop était un moine, linguiste missionnaire chrétien, traducteur de la Bible, théologien, saint de l’Église apostolique et catholique arménienne. On lui doit l’alphabet arménien. Son action fut déterminante dans la conservation de l’identité nationale arménienne. Ce n’est donc pas un hasard si des Liégeois d’origines arméniennes l’ont choisi comme porteur du message de l’association éponyme venant en aide et accompagnant la communauté à travers la délivrance de colis alimentaires, de vêtements, d’une aide sociale et d’activités culturelles. «L’association promeut les us et coutumes de l’Arménie à travers son enseignement, ses arts mais aussi les échanges interculturels avec la Belgique», explique Lusiné Nersisyan, présidente. Le 22 mars, l’ASBL propose d’ailleurs la conférence «Repères familiaux à l’épreuve de l’exil», (rue d’Ougrée 71 – Liège). En outre, elle participe à des projets humanitaires. Un ancrage arménien au cœur de Dju d’là, voilà aussi ce qu’est Mesrop Machtots ASBL. L’association est également partenaire du réseau Caritas Secours à Liège. En outre, l’ASBL nourrit un projet commémoratif, celui de pouvoir faire ériger un monument commémoratif du Génocide des Arméniens de 1915 sur le site du Mémorial Interallié de Cointe, lieu de Mémoire de la Grande Guerre. L’Arménie était par ailleurs représentée lors des commémorations d’août 2014. Une reconnaissance visuelle très attendue. Mesrop Machtots ou l’engouement et le dynamisme de bénévoles au service de la communauté.

Mesrop Machtots ASBL rue Puits-en-Sock 41.