Cette année, le théâtre du Sacré-Coeur, à Antoing, soufflera ses 30 bougies. Trois décennies placées sous le signe de la bonne humeur… au grand cœur.

À vrai dire, peu auraient pensé, à l’époque, que cette belle aventure perdure aussi longtemps. «Il est vrai qu’à l’origine, la troupe était une création des parents d’élèves de l’école du Sacré-Cœur et de Maurice Blangenois Maurice, précise Pascal Renard, l’une des chevilles ouvrières de la troupe. Il fallait trouver des moyens pour réaliser des travaux dans l’école et l’idée de monter des pièces de théâtre a ainsi germé.»

Depuis sa création, la troupe a réuni près de 35 personnes. «Après la fermeture de l’école, en 2013, la troupe a décidé de poursuivre ses activités et, depuis lors, les bénéfices générés par les représentations sont reversés à des œuvres sociales de la région.» La troupe se produit au Scaldis. «C’est une salle qui nous convient parfaitement et grâce au soutien de la commune, nous pouvons attirer un public venant d’un peu partout et ce deux week-ends durant.»

«Chez nous, pas de professionnalisme, ponctue Pascal Renard. Nous restons naturels et proposons le meilleur de nous-même sans se prendre au sérieux. Du picard de toutes provenances et des situations cocasses à gogo, c’est ça aussi notre marque de fabrique. Le tout empreint de simplicité, d’humour et de convivialité.» Aujourd’hui, la troupe est composée de 9 acteurs. «Mais nous pouvons aussi compter sur le soutien de nombreux bénévoles, pour les décors (merci à Isabelle et toute son équipe)… et de commerçants qui nous aident depuis toutes ces années.»

Le dernier week-end de mars et le premier week-end d’avril, la troupe jouera une comédie de Christian Derycke «J’aim Bin tchan qui va cron» au «Scaldis» place du Préau à Antoing.

Réservations: 0497 39 07 10