Près de 900 dossiers urbanistiques traités par la Ville de de Namur en 2019

Entre logements, bureaux et commerces, la Cellule urbanisme de la Ville de Namur a traité 875 dossiers en 2019, a indiqué vendredi l'échevine compétente Stéphanie Scailquin (cdH).

Au total, 655 permis d'urbanisme et 20 permis uniques ont été octroyés. Ils permettront la création de 975 nouveaux logements, dont 136 maisons qui seront principalement construites à Malonne, Wépion, Flawinne et Temploux (51%). Ce sont aussi 579 appartements qui verront le jour. Namur, Jambes et Saint-Servais sont les plus prisés à ce niveau, principalement pour des logements d'une ou deux chambres. Ces chiffres intègrent la réhabilitation du quartier Asty Moulin et sa création de 334 logements. Par ailleurs, 260 kots sont également au programme.

"Namur est une ville attractive, en témoigne notamment tout le renouveau du quartier nord et le choix de notre ville par des bureaux et des commerces", a épinglé Stéphanie Scailquin. On comptabilise près de 36.000 mètres carrés de bureaux accordés en 2019, dont 28.000 dans le projet AXS et près de 7.500 pour la Maison des Parlementaires, sans oublier 400 mètres carrés de commerces et une centaine de chambres d'hôtel. Le coworking a lui aussi toujours la cote.

"Enfin, 2019 a vu l'aboutissement de 35 logements publics dans le cadre de plusieurs projets des sociétés de logement et 36 logements privés mis à disposition de l'Agence Immobilière Sociale (AIS)", a relevé l'échevine.

"Dans le nord de la corbeille, entre du pont d'Heuvy au pont du Luxembourg, c'est tout un quartier qui est en pleine mutation. A terme, cela permettra d'accueillir plus de 600 logements, près de 78.700 mètres carrés de bureaux, plus de 20.000 de commerces et plus de 2.500 emplacements de stationnement. Sans oublier le réaménagement de la place de la Station et de l'axe Rogier-Brabant", a-t-elle conclu.