BELGIQUE

La police aéroportuaire mène des actions ce vendredi matin à Brussels Airport

La police aéroportuaire mène des actions ce vendredi matin à Brussels Airport

La grève du zèle fait suite à une concertation organisée mercredi entre les syndicats et la direction mais qui n’a rien donné. Les syndicats ont déposé un préavis de grève pour dénoncer un manque récurrent de personnel et de moyens. BELGA

Les files d’attente aux contrôles d’identité risquent de s’allonger ce vendredi à Brussels Airport. La police aéroportuaire (police fédérale) y mène depuis 6h une «grève du zèle».

La grève du zèle observée par des agents de la police aéroportuaire à Brussels Airport n’a pas engendré de problèmes particuliers ce vendredi en début de matinée aux contrôles des passeports. Vers 8h, les temps d’attente étaient de cinq à 10 minutes, indique-t-on à l’aéroport. Une action vers 7h a par contre gêné l’accès à l’aéroport.

Entre 7h et 7h15, une des deux bandes de circulation, à la fin de l’A201, a été bloquée, ce qui a provoqué des files jusqu’au ring et des retards d’un quart d’heure pour les personnes se rendant à l’aéroport.

Brussels Airport attend ce vendredi, à l’approche des vacances de Carnaval, quelque 40.000 voyageurs aux départs.

Brussels Airport conseille d’arriver 3 heures pour les vols hors Schengen

Pour des vols dans l’espace Schengen, qui ne nécessitent pas de contrôle de passeport, Brussels Airport conseille d’arriver deux heures à l’avance et trois heures pour les vols hors Schengen.

La grève du zèle fait suite à une concertation organisée mercredi entre les syndicats et la direction mais qui n’a rien donné. Les syndicats ont déposé un préavis de grève pour dénoncer un manque récurrent de personnel et de moyens.

La grève du zèle des agents consiste à respecter scrupuleusement les procédures prévues, ce qui pourrait allonger les délais d’attente aux contrôles des passeports pour les passagers au départ et à l’arrivée des vols non-Schengen. L’action pourrait se poursuivre jusqu’au 1er mars inclus.