POLITIQUE

Le parlement wallon se penche sur la précarité énergétique

Le parlement wallon se penche sur la précarité énergétique

Image d’illustration Reporters/STG

En Wallonie, près de 20% des ménages sont touchés par la précarité énergétique.

Le constat est connu: en Wallonie, près de 20% des ménages sont contraints de limiter leur consommation et vivent dans la crainte de ne pas pouvoir chauffer suffisamment leur logement. Face à cette situation, aggravée par l’augmentation constante des factures énergétiques, «toutes les mesures doivent être prises pour assurer l’accès à l’énergie à tous les ménages», a rappelé le PS wallon, jeudi, alors que des auditions sur le sujet étaient organisées en commission du parlement régional.

À cette fin, estiment les socialistes, il faut renforcer le rôle et les actions des CPAS wallons qui effectuent déjà un important travail auprès des familles les plus fragiles grâce aux actions des tuteurs énergie dans le cadre des Plans d’Action Préventive en matière d’Énergie et aux primes qu’ils octroient par le biais de l’opération ‘ménages à bas revenus’.

À terme, ces primes devraient être portées à 2 000 euros et le plafond de revenus pris en compte pour en bénéficier devrait être élargi, de telle sorte que le mécanisme soit accessible aux ménages disposant de revenus maximum équivalents au revenu d’intégration +30%, plaide le PS.

Par ailleurs, le montant du budget des plans d’action préventive en matière d’énergie (PAPE) devrait être augmenté à hauteur de 400 euros par bénéficiaire, ajoute-t-il.