MAISON

Du bambou partout: l’alternative écologique

Du bambou partout: l’alternative écologique

filtv - stock.adobe.com

Résistant et écologique, sur nos murs ou nos sols, le bambou s’invite dans nos intérieurs pour une allure résolument élégante et exotique.

S’il est encore relativement peu utilisé dans nos intérieurs, le bambou a pourtant tout pour plaire. Alternative idéale au bois traditionnel, cette herbe, graminée ligneuse précisément, peut aisément être utilisée comme revêtement de sol ou mural et ses avantages, nombreux, expliquent l’engouement naissant qu’elle suscite.

Solution pratique et esthétique

Claudy Vanwalleghem est assistant exécutif chez BambooTouch – Pi Import, spécialiste du bambou en Belgique depuis 2005. Pour lui, le matériau convient à tout type d’intérieur, à toute pièce, sans aucun doute. «Le bambou peut être utilisé autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, pour des terrasses par exemple. On s’est chargé de la rénovation de la gare de Rennes, 6 500 m2! Imaginez la résistance… C’est un matériau très solide, qui résiste à toute épreuve. On a tendance à l’associer aux salles de bains ou de douche, mais ce n’est pas du roseau. On peut évidemment placer du bambou dans ces pièces, mais également dans le salon, la cuisine…» Attention toutefois, pas parfaitement hydrofuge, le bambou n’est pas recommandé pour les parois de la douche.

D’un point de vue esthétique, le bambou se mêlera facilement à tous les styles. «Que ce soit un intérieur moderne, contemporain ou plus classique, il peut répondre à toutes les demandes. On propose trois aspects visuels différents: vertical, horizontal et BamWood, dont les dessins diffèrent pour lui donner un aspect plus ou moins brut. Pour chacun, on retrouve deux coloris: naturel ou caramel, qui s’approche de la couleur du chêne. Aucun produit chimique n’est utilisé. Grâce au sucre présent, le coloris caramel est obtenu en cuisant le bambou. La couleur naturelle, beaucoup plus claire est obtenue après un simple bain dans de l’eau oxygénée.»

Alternative verte

Au-delà de ses avantages pratiques et esthétiques, le bambou est surtout un matériau écologique. Cette plante est capable de fixer jusqu’à 30% de plus de CO2 que les arbres, libérant de la sorte 30% de plus d’oxygène. «Un chêne met environ 70 ans avant d’être exploité, le bambou en met 5. Il y a une surexploitation des chênes actuellement, quand le bambou pousse en abondance en Chine et absorbe le gaz carbonique qu’il produit. C’est un matériau qui n’appauvrit pas la planète.»

www.bambootouch.com

Pose et entretien: comment on fait ?

Du bambou partout: l’alternative écologique
BambooTouch
Le bambou est finalement un «bois» comme les autres. Aussi, pour la pose et l’entretien, on s’en occupera comme d’un bois traditionnel. Bien qu’il nécessite peu de soin, quelques précautions sont toutefois à prendre. Dans tous les cas, et même si l’on peut évidemment le laver à l’eau à l’aide d’une serpillière humide, il est préférable de privilégier le simple balai ou aspirateur pour conserver l’éclat d’origine du matériau. Claude Vanwalleghem précise: «Il existe deux types de finition, huilée ou cirée. L’entretien se fait en fonction de ça. On a tendance à dire que le bambou huilé nécessite un peu plus d’entretien que le bambou ciré, ce n’est pas forcément vrai. Il s’agit surtout d’utiliser les produits adaptés afin de nourrir les fibres. Ce sera la même chose pour les murs, cela dépend de la finition choisie.» En ce qui concerne la pose, le spécialiste rassure: «Ça se place de la même façon qu’un parquet traditionnel. Il n’y a absolument aucune différence.»

Du bambou partout: l’alternative écologique
BambooTouch