TRAIL

Le Trail des Moines a encore fait le plein

Le Trail des Moines a encore fait le plein

Sébastien Este a profité de la dernière descente pour s’imposer. Léva

Plus de joggeurs, des parcours appréciés et une superbe ambiance: la 4e édition du Trail des Moines a été une franche réussite.

Si la tempête Dennis a empêché des dizaines de rencontres de football de se disputer dimanche après-midi, elle n’a pas repoussé les nombreux joggeurs quelques heures plus tôt. Ils s’étaient d’ailleurs déplacés par vagues à Ferrières. Preuve en est: 786 participants ont franchi la ligne d’arrivée des trois courses réservées aux adultes. «Si on y ajoute la course des enfants, qui, pour une première, a connu un beau succès, on peut dire qu’on a accueilli plus de 100 personnes supplémentaires par rapport à l’année dernière», observe Frédéric Lecarte

Depuis maintenant quatre ans, l’épreuve se fait un nom dans le milieu du trail. Et sa fréquentation ne fait qu’augmenter! «Le public est réceptif à l’événement et les joggeurs ont bien affronté les conditions météorologiques dantesques, sourit celui qui est éducateur au Collège Saint-Roch, à la base de l’organisation de la course. Les bénéfices profitent aux élèves de rhéto, afin de diminuer le coût de leur voyage. Et, le jour même, ils participent en tant que signaleur, aux ravitaillements, mais aussi au service au bar.» Une organisation bien rodée!

Et comme les choses se passent bien, l’épreuve devrait de nouveau être présente au calendrier en 2020. «Oui, bien sûr, c’est une activité qu’on va pérenniser, insiste Frédéric Lecarte. Le seul petit bémol se situe au niveau du parking. Mais le souci devrait être réglé pour la prochaine édition. »

Un ancien élève vainqueur sur le 17 km

Au niveau sportif, il y a eu de belles bagarres sur deux des trois distances. En effet, sur le 25km, Florentin Gooris a finalement pris la mesure de Laurent Remacle, pour huit petites secondes seulement. Benoît Lambotte, vainqueur l’année dernière, complète le podium.

Le suspense a duré moins longtemps au niveau de la distance intermédiaire de 17km, Christian Charnier, ancien élève de l’établissement, faisant très rapidement la différence pour terminer avec six minutes d’avance sur son plus proche poursuivant. «Il a terminé à une moyenne de plus de 14km/h. Vu le dénivelé, c’est tout simplement exceptionnel. Et c’est symbolique qu’un ancien de Saint-Roch s’impose ici », savoure Frédéric Lecarte.

Enfin, la distance des 9km est tombée dans l’escarcelle du Comblinois Sébastien Este. «Je sortais d’une petite tendinite donc j’ai préféré m’aligner sur le 9km, raconte le traileur de 35 ans. À la mi-course, je voyais que je n’avais pas trop de douleur et nous n’étions plus que deux. J’avais vu que mon adversaire n’était pas trop à l’aise dans les descentes donc je me suis placé en tête lors de la dernière butte et j’ai pu en profiter pour terminer avec quelques secondes d’avance. On va dire que je me suis pris au jeu.»

Pour terminer sur le podium, il fallait s’appeler Sébastien puisque le membre de la «Oufteam» s’est imposé devant Sébastien Leclère et Sébastien Burette. Cocasse!