NEUPRÉ

Importante vague de vols à Neupré: les autorités invitent à la prudence

Importante vague de vols à Neupré: les autorités invitent à la prudence

Une douzaine de cambriolages ont été recensés sur l’entité communale, particulièrement dans le quartier du Bois du Rognac à Neuville-en-Condroz. heymans

Une douzaine de vols ont été commis à Neupré, particulièrement dans le quartier huppé du Bois de Rognac à Neuville-en-Condroz. Un appel à la prudence est lancé.

La Commune de Neupré, par le biais de sa bourgmestre Virginie Defrang-Firket, invite ses administrés à la vigilance. En cause? Une vague de vols sans précédent qui a lieu depuis plusieurs semaines. Une douzaine de cambriolages ont été recensés sur l’entité communale, particulièrement dans le quartier du Bois du Rognac à Neuville-en-Condroz.

Les autorités communales et la police ont rapidement sensibilisé la population via les Partenariats Locaux de Prévention (PLP) pour les alerter et prendre les mesures de prévention qui s’imposent. En complément, «un travail judiciaire de fond rigoureux est actuellement mené», d’après la bourgmestre Virginie Defrang-Firket, sur base des indices récoltés par le Service Local de Recherche.

Deux jeunes adultes suspectés, les patrouilles de police renforcées

«Les renseignements dont nous disposons actuellement sont les suivants: les auteurs seraient de jeunes adultes. Ils se manifestent avec insistance à la porte du domicile pour s’assurer que le logement est bien vide. Chose importante donc, les auteurs ne recherchent pas le contact, ni la confrontation avec les habitants.»

Les habitations sont visitées en général par l’étage, souvent moins sécurisé, et s’introduisent via un passage latéral et/ou une sortie arrière. Les faits se font, semble-t-il, en journée (entre 13 et 18 heures). «Sur cette base, les patrouilles de police ont été bien sûr renforcées en journée, avec les voitures officielles lumières bleues allumées et en voitures banalisées également», précise Virginie Defrang-Firket.

Des caméras mobiles placées dans le quartier

La Commune invite donc ses citoyens à ouvrir l’œil. «Le contrôle tant social que policier doit être maximal pour mettre fin à cette vague au plus vite», ajoute la bourgmestre, avant de donner quelques consignes à ses administrés: tout qui, que ce soit en tant que victime ou témoin, constate un comportement suspect ou une présence anormale doit contacter au plus vite les services de police au 101 ou au 04/330.4000. «Il importe de ne rien laisser traîner aux abords de la maison comme mobilier de jardin ou échelle pour éviter toute escalade à l’étage. Et il est important de ne pas laisser des bijoux, ni de l’argent dans les chambres.»

Un dispositif de caméras mobiles est en outre placé sur le quartier touché pour détecter tout véhicule suspect. «Avec toutes ces mesures et surtout grâce à la contribution de tous, des résultats sont rapidement attendus.»