FOOTBALL

Victime de cris racistes, il quitte le terrain tandis que ses coéquipiers tentent de l’en dissuader

Victime de cris racistes, il quitte le terrain tandis que ses coéquipiers tentent de l’en dissuader

L’attaquant franco-malien de Porto, Moussa Marega (28 ans), victime de cris racistes sur la pelouse du Vitoria Guimaeres, a décidé de quitter le terrain à la 71e minute d’un match du championnat du Portugal dimanche. AFP

Victime de cris racistes émanant d’une frange des supporters du Vitoria Guimaraes, le joueur franco-malien du FC Porto Moussa Marega a décidé de quitter la pelouse au beau milieu du match contre l'avis de ses coéquipiers.

Après avoir signé le but de la victoire 2-1 de son équipe (60e), Marega l’a célébré avec un des sièges noirs du stade qui lui avait été lancé depuis les gradins, ce qui lui a valu un carton jaune.

Puis, excédé par les chants racistes et les cris de singe qu’il a entendus, il a décidé de quitter la pelouse onze minutes plus tard, non sans montrer sa façon de penser en adressant plusieurs doigts d’honneur en direction des tribunes.

Si ce genre de scène n’est, hélas, pas isolé, l’énergie que déploient les coéquipiers du joueur de Porto afin de le maintenir sur le terrain a de quoi interpeller.

 

 

Le racisme n’est-il pas le combat de tous? En minimisant de tels comportements, les coéquipiers du pauvre Moussa Marega n’encouragent-ils pas ce phénomène?

Pour l’anecdote, on notera que le joueur victime de ces cris avait porté justement le maillot de l’équipe de Guimaraes lors de la saison 2016-2016. Triste retour donc…

Allemagne: ils dénoncent l’auteur de cris racistes

Autre scène surréaliste – dans le «bon» sens cette fois – celle vécue en Allemagne, dans le match de 3.Liga opposant Münster à Würzburg.

Alors qu’un supporter local s’en prenait verbalement au joueur germano-ghanéen Leroy Kwadwo par des cris de nature raciste, les autres membres de la tribune ont dénoncé l’homme en question à la sécurité, lequel s’est fait jeter du stade.

Le joueur a alors repris sa place sur le terrain sous les applaudissements du public adverse.