HUY-WAREMME

Tempête Dennis: déjà plus de 50 interventions sur l’arrondissement de Huy-Waremme

Ce dimanche, les hommes du feu continuent de travailler pour intervenir sur les dégâts dus à la tempête Dennis. Vers 15h, les pompiers de la zone Hesbaye avaient déjà enregistré 25 interventions sur leur zone. Leurs collègues de la zone Hemeco, eux, sont intervenus à une trentaine de reprises.

Ce dimanche après-midi, les pompiers de la zone Hesbaye sont intervenus à vingt-cinq reprises à la suite des dégâts occasionnés par la tempête Dennis qui sévit actuellement sur le territoire.

Les hommes du feu qui couvrent les zones autour de Waremme et de Hannut sont appelés notamment pour couper des arbres tombés sur des chaussées, ou encore des câbles électriques qui se sont décrochés. Des interventions sont toujours en cours.

Ainsi, rue de Hesbaye à Limont (Donceel), les sapeurs ont été appelés pour un arbre «torsadé» dans les fils électriques (voir photo), qu’ils ont dû dégager et débiter.

La zone Hemeco débordée d’appels

Du côté des pompiers de la zone Hemeco, les hommes du feu se disent débordés d’appels pour des interventions à la suite du passage de Dennis.

«Nous sommes déjà à une trentaine d’interventions depuis ce dimanche matin alors que Dennis était censé arriver vers 14 h avec un point culminant vers 17h», explique le capitaine Tanguy Fierens. Les pompiers ont déjà eu un nombre important d’interventions depuis ce matin mais le pic pourrait encore se produire en fin de journée.

Certaines zones comme la vallée mosane et le Condroz sont les plus touchées dans la région. Les interventions des pompiers ont lieu à la suite de chutes d’arbres, mais aussi après des décollements de tuiles, de panneaux publicitaires, de zincs ou encore de corniches. On annonçait ainsi vers midi la chute d’un arbre sur la voirie dans la vallée du Hoyoux entre Huy et Modave, bloquant la circulation. «On ne sait jamais si la tempête va passer sur notre zone ou à côté. Pour le moment, il n’y a aucun blessé, nous espérons que cela dure.»

Les pompiers sont encore actuellement en plein travail.

S.R.