Assises Hainaut - La compagne d'un des accusés voulait protéger le frère de son compagnon

La cour d'assises du Hainaut a clôturé la semaine en auditionnant, vendredi, la compagne de Youri Fleron, accusé d'un vol avec meurtre en compagnie de son frère, Anthony Maitrot. Cette femme était au courant qu'Anthony avait tué Christiane Thys, le 23 octobre 2017 à Charleroi, mais elle ne l'a pas dénoncé car elle voulait le protéger.

Le 23 octobre 2017 au soir, Anthony Maitrot a débarqué chez son frère avec une télévision sous le bras. Il venait de commettre un vol de l'autre côté de la rue, chez Christiane Thys.

La compagne de Youri, son frère, n'a pas vu Anthony partir chez la voisine. "J'ai été réveillée par Youri qui m'a dit qu'Anthony avait fait quelque chose de grave", dit-elle en pleurant. "Anthony était dans tous ses états. Ses mains tremblaient. Il pensait avoir tué la femme d'en face. Je me suis dit que ce n'était pas possible. J'ai voulu appeler la police mais je me suis ravisée."

La présidente Baes lui demande pourquoi elle n'a pas appelé la police. "J'ai voulu protéger le frère de mon compagnon, le couvrir", dit-elle.

Anthony avait déposé l'écran plat chez son frère. "On lui a dit d'aller le remettre et il est allé reporter la télé. Quand il est revenu, il a dit qu'elle était morte."

Le témoin n'a pas dormi durant la nuit. "Le matin, j'ai regardé pour voir si je ne la croisais pas comme chaque matin sur la route de Mons mais je n'ai pas vu Christiane", poursuit le témoin.

Youri et sa compagne ont conseillé à Anthony de se débarrasser des vêtements qu'il portait ce soir-là. Il les a jetés dans la Sambre et dans une poubelle. Elle a reconnu l'arme du crime, un couteau qu'Anthony avait pris chez son frère.

Youri a été arrêté le 29 mars et il a déclaré que son frère était l'auteur de ce vol et de ce meurtre. "On ne dormait plus. Youri reprochait à Anthony son geste, continuellement". Elle a aussi dénoncé le frère de son compagnon.

Le 11 septembre 2018, Youri Fleron a été remis en liberté sous conditions. Il n'a plus fait parler de lui et il a créé une société avec un ami. Selon sa compagne, il est aussi un excellent père, soucieux de donner l'amour qu'il n'a pas eu à ses enfants. Youri conteste avoir commandité le vol à son frère.

Après deux jours de procès, peu d'éléments indique qu'il a commandité le vol, à part les déclarations de son jeune frère. Sa défense plaidera son acquittement, probablement mardi.

Lundi, la cour entendra les derniers témoins de moralité. La cour a invité les avocats des parties civiles à se tenir prêts à plaider lundi mais Me Bernes et Me Gruslin ont déclaré qu'ils préféraient plaider mardi matin car ils avaient encore des questions à poser aux derniers témoins.