CHARLEROI

Il frappe l’ami de sa compagne

Il frappe l’ami de sa compagne

Image d’illustration BELGA

Le jeune François, âgé de 24 ans, admet avoir vu rouge lorsqu’il a vu Maxime en compagnie d’Alice, sa copine. Il s’est défoulé sur la victime.

François n’a jamais comparu devant un tribunal correctionnel. Pour une première, l’homme est poursuivi pour avoir passé à tabac Maxime, devant le Nautilus à la rue de Montigny à Charleroi. Le 18 novembre 2017, François vit des moments compliqués. Sa situation amoureuse n’est plus au beau fixe avec Alice. Le couple se sépare et se remet ensemble à de nombreuses reprises. Vers 1h du matin, François découvre, par hasard, sa petite amie en compagnie de Maxime, dans une voiture. L’alcool n’aide pas à le dissuader et François fonce sur sa victime, lui portant plusieurs coups. Au sol, Maxime subit encore une pluie de coups. Ce dernier est victime de multiples fractures au visage et ira porter plainte en compagnie d’Alice.

«J’ai vu rouge en la voyant avec lui», explique François. Depuis lors, les deux personnes avancent seules. «On s’est séparé pour de bon, mais je l’aimais vraiment.» François exprime ses regrets et a commencé à indemniser la victime. Le ministère public prend note du contexte particulier de la scène et des regrets exprimés par le prévenu. L’absence d’antécédent conforte la substitute Dutrifoy de ne pas s’opposer à une mesure de faveur. «La scène est violente, mais elle rentre dans un contexte relationnel tendu.»

Me Nabil Khoulalene, à la défense, plaide une suspension simple du prononcé. «Il s’est senti humilié et avec la boisson, il a eu un coup de sang. Mais directement après les faits, il a regretté et promis d’indemniser les frais médicaux de la victime.» Jugement, le 13 mars prochain.