Virus , bactérie, microbe... comment fait-on la différence?

À l’université des enfants à Charleroi, le thème abordé était les microbes. Ceux-ci sont-ils tous dangereux? Et les virus ?

Une dizaine d’enfants âgés de 9 à 12 ans prennent place dans le laboratoire.

C’est Sophie Uzureau, une professeure en sciences biologiques à l’UMons à Charleroi, qui les accueille.

Découvrir des microbes n’est pas une activité ordinaire. Les microbes sont de minuscules organismes vivants, si petits qu’il est nécessaire d’utiliser un microscope pour les observer.

«Par contre, signale Sophie Uzureau , si on est attentif, on peut deviner qu’ils sont là. Par exemple, on peut les observer en fabriquant du pain. Le gonflement de la pâte se fait grâce à l’action de la levure, une sorte de microbe. Une autre façon de se rendre compte de la présence des microbes, c’est lorsque nous sommes malades et que nous avons de la fièvre.»

Les virus sont-ils des microbes?

Avant d’observer les microbes, chaque enfant en dessine un, lui donne un nom et une estimation de sa taille. Certains enfants ont dessiné... un coronavirus.

Les virus feraient-ils partie de la famille des microbes? Oui, cette famille est vaste! Elle comprend les bactéries, les virus et les champignons.

On peut tous les observer au microscope. Les enfants grimpent sur les chaises pour accéder aux différents appareils.

Peroline voit une tache rose. Il s’agit d’une cellule humaine. Sophie Uzureau lui explique que le corps humain est formé d’un tas de cellules. Dans le microscope, la cellule visible a été prélevée avec un coton-tige dans une bouche. Peroline voit un microbe situé juste à côté de la cellule. Il est tout petit par rapport à la cellule!

Ailleurs, certains regardent de la levure utilisée par exemple pour fabriquer du pain. Cette levure est un champignon. «C’est plein de petits points bleus!»

La différence entre les bactéries et les virus

Comment faire la différence entre les bactéries et les virus?

On trouve partout des bactéries. Un gramme de terre peut en contenir jusqu’à un milliard! Il y en a aussi dans l’air, l’eau, les plantes, les animaux et les êtres humains. Sans bactéries dans nos intestins, nous ne pourrions pas digérer. Elles nous sont donc utiles. Les bactéries sont des cellules sans noyau avec un flagelle (sorte de petite queue qui leur sert à se déplacer). Certaines bactéries, très peu!, peuvent provoquer des maladies. Sophie Uzureau montre aux enfants à quoi ressemble celle qui peut donner une angine (inflammation de la gorge et des amygdales). Pour se reproduire, la bactérie doit se diviser, c’est tout. Cette action peut être très rapide !

Le virus, lui, ne peut pas se reproduire tout seul. Il a besoin d’une cellule. Il s’y accroche et pénètre à l’intérieur. Ensuite, il utilise ce que contient la cellule pour fabriquer de nouveaux petits virus. Après cela, la cellule meurt. C’est pour cela que la plupart des virus provoquent des maladies.

Et le coronavirus?

Les enfants aimeraient être rassurés. «Ce virus est apparu dans une ville en Chine. Il existait chez la chauve-souris. Chaque culture a ses habitudes et les Chinois mangent les chauves-souris. On pense que c’est peut-être comme cela que le premier Chinois a été contaminé. Ce virus est très peu arrivé en Europe car nous sommes au courant de cette contamination et donc nous surveillons tous ceux qui reviennent de Chine. N’oubliez pas que les virus meurent quand ils ne trouvent pas d’organismes pour se reproduire.»

Envie de participer à l’université des enfants à Charleroi ? Les prochaines sessions sont les 19 février et 11 mars.

www.universitedesenfantscharleroi.be

Retrouvez sur le site du JDE, des photos et des explications données aux enfants qui étaient à cette université des enfants.

www.lejde.de

Le sondage de la semaine