FLORENVILLE

Un prince du Valais suisse pour le 70e carnaval

Un prince du Valais suisse pour le 70e  carnaval

Carnaval Florenville. ÉdA

Présents à Florenville depuis près de 30 ans, les Suisses auront leur prince carnaval cette année, à l’occasion du 70e cortège le 22 mars.

Les préparatifs du carnaval de Florenville suivent un calendrier bien établi: fin octobre, présentation du groupe qui aura le privilège d’avoir le prince carnaval dans ses rangs; dès ce moment, début de la confection des chars; cinq ou six semaines avant la mi-carême, présentation officielle du futur prince; et, enfin, les trois jours de liesse du grand week-end de carnaval, les 20, 21 et 22 mars cette année. Si, de coutume, le prince est issu d’un groupe de la commune qui se distingue par son dévouement, sa longévité, sa créativité, cette année, à l’occasion du 70e anniversaire de l’événement, le comité a décidé de mettre à l’honneur les Suisses qui, depuis 1992 animent le cortège et tout le week-end avec leur «guggenmuziek». Exceptionnellement ce ne sera donc pas un prince carnaval gaumais, mais bien un valaisan prince des carnavaleux gaumais.

Sarah Grosjean et Bénédicte Philippon en invitées

La présentation officielle du futur prince se déroulera ce samedi 15 février au centre sportif de Florenville avec, déjà, plusieurs centaines de réservations. Pour présenter cette soirée festive, le carnaval de Florenville a fait appel à deux habituées de la scène, Sarah Grosjean et Bénédicte Philippon, connues entre autres avec leurs séquences «Les poufs» dans le Grand Cactus. Pour cette soirée princière, on parle d’ailleurs d’un sketch inédit avec, bien entendu, Florenville et le carnaval comme sujet principal.

À noter que d’autres «pointures» seront présentes pendant le grand week-end de carnaval: Sarah De Paduwa, qui aura l’honneur d’introniser le prince 2020. Et en soirée (ou la nuit), durant le bal, la venue de Kid Noize après DJ Art, le gaumais qui sera bientôt à Tomorrowland.