SERAING

PHOTOS | Un cinéma, de nouveaux commerces et des logements: 50 millions d’euros pour redessiner Seraing

Des commerces, bureaux, logements et un complexe cinématographique seront développés au sein des anciennes halles industrielles Cockerill, dans le cadre du projet Gastronomia, au centre de Seraing.

Un projet d’envergure, pour un budget de près de 50 millions d’euros. La Ville de Seraing n’était pas peu fière, ce mercredi matin, de présenter le consortium Gastronomia Vision désigné par les autorités communales en vue de mettre en œuvre le projet Gastronomia au sein même des anciennes usines Cockerill.

Un projet qui, comme l’expliquent les autorités communales, s’inscrit dans le cadre du Master plan de la vallée sérésienne destiné à redessiner cette ville au passé industriel et a «pour objectif principal de développer de nouvelles activités attractives en lien avec l’alimentation, la gastronomie et les loisirs, en plein cœur de la ville».

 

Un complexe de cinéma de neuf salles

 

Le projet Gastronomia prévoit une centaine de logements (studios et appartements), des bureaux sur 3.500 à 4.000 m2, des commerces axés sur l’alimentaire et produits de bouche ainsi qu’un complexe de cinéma (Imagix) de neuf salles d’une capacité de près de 2.000 sièges. Le projet prévoit également environ 500 places de parking, dont un espace aérien qui donnera directement accès au complexe cinématographique.

Afin de mettre en oeuvre ce projet d’envergure, le site a déjà fait l’objet d’une série d’aménagements nécessaires à sa future reconversion. C’est ainsi que grâce aux financements Marshall 2. Vert de la Wallonie, la société SPAQuE, spécialisée dans la réhabilitation des sites industriels pollués en Wallonie, a d’abord entrepris la déconstruction d’une partie des halles ainsi que l’assainissement complet du site. Ce dernier a ensuite obtenu une reconnaissance de site à réaménager (SAR) délivrée par le Gouvernement Wallon et ouvrant la faculté de la zone, jusqu’alors industrielle, à une autre réaffectation, soit des commerces, bureaux et logements.

Le début des travaux devrait être lancé dans un an. L’inauguration de la première phase comprenant les commerces, bureaux et une partie des logements est annoncée au plus tard pour fin 2023. Le projet Gastronomia est tenu à cette échéance en lien avec les fonds européens (Feder) ayant été attribués à cet effet.