Le retour de la marqueterie

Marqueterie

C’est l’une des tendances confirmées par le tout-puissant Pinterest: la marqueterie fait son grand retour. Un seul meuble paré de cette technique ancestrale, qui marie plusieurs essences de bois et incrustation, suffit à magnifier un intérieur, quel que soit son style.

La marqueterie pour les nuls
La marqueterie consiste en un décor composé de placages découpés en bois de différentes essences et collés sur un support. Ceux-ci peuvent former des dessins figuratifs, abstraits ou géométriques, qui se distinguent de la mosaïque par la taille supérieure de ses aplats. Née dans l’Antiquité, cette pratique a atteint son apogée aux XVIIe et XVIIIe siècles sous les styles Louis XIV et surtout Louis XV. Elle a également fait les beaux jours de l’Art Nouveau. Ces « puzzles de bois » s’appuient sur plusieurs techniques comme l’intarse, qui intègre des incrustations d’os, de nacre, de corne, d’ivoire, d’écailles de tortue ou d’autres matériaux encore. Cet art possède évidemment ses grands noms comme André-Charles Boulle, réputé pour la juxtaposition des divers éléments. Aujourd’hui, les designers y associent du cuir ou du métal pour inscrire la marqueterie dans des intérieurs plus contemporains.

Choisir son meuble
Avant tout, optez pour une pièce qui vous plaît vraiment. Ce conseil peut sembler évident, mais il n’est pas superflu quand on sait que les meubles en marqueterie affichent une personnalité forte et influencent visuellement beaucoup les espaces dans lesquels ils sont installés. Pour éviter de vous en lasser trop vite, n’hésitez donc pas à y mettre le prix, même si cette technique particulièrement noble a évidemment le sien…Sachez aussi qu’un meuble ancien peut très bien trouver sa place, et même sublimer, un intérieur moderne. Mais les créations plus contemporaines ne manquent pas d’éclat et ne doivent pas être négligées…

Précautions à prendre
Sensible à l’humidité, à la chaleur et aux rayons du soleil, la marqueterie réclame une attention particulière. On veillera ainsi à garantir un taux d’hygrométrie compris entre 50 et 60% dans la pièce qui renferme le meuble, de même qu’une température entre 15 et 20°C. Attention, dans ce contexte, le chauffage central a tendance à « dessécher » l’atmosphère, tandis que les radiateurs électriques « brûlent » l’air ambiant. Evitez donc de placer votre meuble à proximité de ces dispositifs, et prévoyez un humidificateur. Pensez aussi à choisir un emplacement loin des fenêtres pour prémunir votre bien des effets désastreux des rayons ultra-violets et infra-rouges.

Entretenir votre joyau
Pour préserver toutes les qualités de votre marqueterie, n'employez surtout jamais d'eau, et encore moins d'ammoniaque, qui risquent de provoquer le gonflement et le décollage des éléments. Utilisez simplement un plumeau pour dépoussiérer et, une fois par an, de la cire de la teinte la plus claire de votre meuble pour entretenir la brillance. Vous pouvez également opter pour une crème nettoyante spécial marqueterie, rarement coûteuse. Contre les ravages causés par les insectes et les champignons, traitez seulement l’intérieur du meuble: jamais le vernis! Enfin, au cas où le temps aurait déjà malgré tout causé des dégâts, confiez la rénovation et/ou la restauration de votre bien à un spécialiste qui dispose du matériel adéquat et maîtrise les techniques nécessaires pour perpétuer cet art ancestral qu’est la marqueterie.

 

Habitat : articles proposés par la régie