MONDE

Gigantesque mariage collectif de 6000 couples en Corée du Sud, malgré le coronavirus

Près de 6000 couples venus de 64 pays, le visage parfois dissimulé sous un masque sanitaire, se sont dits oui ce vendredi en Corée du Sud lors d’un mariage collectif.

Ce mariage collectif était organisé par l’Église de l’unification, fondée par Sun Myung Moon, laquelle a maintenu la cérémonie malgré les risques de contamination liés au nouveau coronavirus.

Des masques ont été distribués aux quelque 30.000 participants mais seuls certains les ont portés.

«Ce serait mentir que de dire que je ne m’inquiète pas du tout de l’épidémie», explique Choi Ji-young, une étudiante de 21 ans qui a rencontré son mari voilà deux mois via l’organisation. «Mais je me sens comme protégée du virus aujourd’hui».

La Corée du Sud compte 24 cas de contamination par le coronavirus apparu en Chine voisine et a interdit d’entrée les étrangers s’étant récemment rendus dans la ville chinoise de Wuhan, berceau de l’épidémie.

La fête malgré la crainte

Des festivals, concerts de K-Pop et cérémonies de remise de diplômes ont été annulés pour lutter contre la propagation du virus et les autorités ont demandé aux organisations religieuses de s’associer à la prévention.

L’Église de l’unification a néanmoins maintenu la cérémonie, organisée pour le centième anniversaire de la naissance de son «messie» controversé Sun Myung Moon, arguant la préparer depuis quatre ans. Elle a prié les fidèles attendus de Chine de ne pas venir, selon un de ses responsables.

Les nouveaux mariés, tous vêtus de manière identique et qui se sont pour la plupart rencontrés ces dernières semaines, ont participé dans une atmosphère festive à l’événement organisé à Gapyeong, à l’est de Séoul.

Marque de fabrique des moonistes

Ces mariages collectifs, qui ne rassemblaient à leurs débuts dans les années 1960 que quelques dizaines de couples, ont longtemps été la marque de fabrique des moonistes, nommés ainsi en référence à leur fondateur mort en 2012 à l’âge de 92 ans.

En 1997, 30.00 couples s’étaient unis à Washington et deux ans plus tard environ 21.000 dans le stade olympique de Séoul.

Les fidèles acceptent que l’organisation leur propose un partenaire et doivent jurer sous serment être vierges. À l’issue de la cérémonie, le couple doit s’abstenir de toute relation sexuelle pendant au moins 40 jours.

L’Église de l’unification revendique trois millions de fidèles dans le monde mais, selon des experts, ses membres seraient beaucoup moins nombreux.