Les lumières de la fête viennent de s’éteindre et le rideau vient de tomber sur le 15e chapitre. Les gars de la confrérie beaurinoise «La Cravache » ont salué leurs convives.

«Le 15e chapitre est mort. Vive le 16e» est probablement la formule qui traduit le mieux l’état d’esprit des membres regroupés autour du commandeur Dominique Lambilotte aussi bailli Grand-Croix. La confrérie des Chevaliers de l’Ordre de la Cravache Beaurinoise est une association qui est un porte-drapeau du savoir-faire local. Elle défend bec et ongles des produits d’artisans locaux. Chose que l’on sait peut-être moins, c’est que la confrérie met également la main à la pâte. Les togés réalisent un produit de bouche qui a déjà conquis de nombreux palais: le Cravachet. Pour les non-initiés, le Cravachet est une sorte de quiche. Ce produit fait la part belle aux éléments promotionnés par la bande à Dominique Lambilotte: la bière Tournée beaurinoise et le saucisson à l’ail.

Le Cravachet est un élément qui est servi lors des chapitres et rencontres portées par les confrères. On le retrouve également lors de festivités organisées sur le sol beaurinois. Parce que le produit est apprécié, la confrérie propose aux personnes qui le souhaitent de commander en passant par l’adresse de la confrérie. Pour l’heure, le produit ne se trouve pas encore dans les rayons de magasins de la cité mariale. La quiche version confrérie n’est pas le seul produit de bouche qui est élaboré dans les cuisines des confrères. La bande s’est également lancée dans la réalisation d’un potage. Répondant au doux nom de brouet, ce breuvage n’est servi que lors de la grand-messe annuelle: le chapitre. Dans le potage, on trouve naturellement des légumes, mais également des produits venant en ligne droite d’une ferme pondrômoise qui fait dans le fromage.

cravachebeaurinoise@yahoo.fr