Situé sur un plateau du Condroz, à Haut-Bois, dans la commune de Gesves, le Jardin des Mycorhizes invite à la dégustation des légumes et des fruits cultivés dans le respect de la nature.

«C’est presque un acte militant que de vouloir cultiver selon les principes de l’agriculture paysanne: revenir à une culture à échelle humaine, en prenant compte de la faune et de la flore indigène et en incluant dans notre paysage les familles qui nous font confiance, explique Astrid Genette. Devenir artisans de la terre, assurer la pérennité de la vie du sol tout en produisant des légumes, c’est ce que nous voulons». Le Jardin des Mycorhizes est cultivé sur une petite surface de 40 ares. Il a pour objectif de nourrir une soixantaine de familles, en proposant des paniers de légumes diversifiés chaque semaine. «Notre envie est, aussi, de créer des partenariats avec les maraîchers voisins (bio ou en conversion), en achetant chez eux, plutôt que chez les grossistes traditionnels du bio, pour compléter certains paniers». Dès la première année de production, les 40 paniers/semaine sont remplis à 95% des légumes cultivés sur place. Seulement 5% sont issus de productions voisines de maximum 15 km de distance.«La transparence fait aussi partie de notre manière de travailler: la provenance des semences, des plants, les maladies subies par certains légumes, les potions préparées pour soigner les cultures, les techniques de désherbages et de travail du sol». En ce mois de janvier, la champignonnière a été remise en route et on devrait bientôt retrouver les champignons de Paris bruns bio dans les paniers. Depuis peu, la «Brigade du Jardin» a été formée. Elle rassemble les citoyennes et citoyens sensibles à la cause de l’agriculture paysanne et qui ont envie de mettre les mains dans la terre et de passer un bon moment.

jardindesmycorhizes.be