L’Harmonie des années 1800 fut dissoute et reconstituée sous le nom de Société Philharmonique L’Union de Ghlin. «La commission administrative de la Philharmonie était alors présidée par le Baron de Saint-Symphorien.

Le titre de Royale fut conféré par Sa Majesté le Roi Albert 1er. La Société eut à sa tête des directeurs artistiques d’exception, dont, Giovanni VERO. Il céda la baguette à M. Aurélien LIBOTTE, en 2011, qui est secondé aujourd’hui par Arnaud Scutnaire», nous dit la secrétaire Denise Duez. Admise en catégorie Excellence en 1983 lors des Rencontres Provinciales d’Art Musical, L’Union se conforte dans cette catégorie. La qualité de ses musiciens, tous amateurs, a permis à ses différents chefs de mettre au programme des œuvres transcendantes telles que les Préludes (F. Liszt), Rhapsody in blue (G. Gershwin), etc. «Suite à la fermeture de notre lieu de répétitions, L’Union a dû déménager d’urgence et a retrouvé un local à Jemappes. Néanmoins, la Philharmonie de Ghlin tient à conserver son identité et c’est avec plaisir qu’en 2019, elle a pu renouer avec la tradition de prester son concert de gala à Ghlin et plus exactement à la nouvelle salle CALVA. À cette occasion, une mise à l’honneur des musiciens de la première heure a été organisée et une médaille leur a été décernée. Une a été décernée à Jacques Duc, âgé de 91 ans. La philharmonie de Ghlin est un orchestre intergénérationnel, la plus jeune musicienne n’étant âgée que de 14 ans. L’orchestre recrute des musiciens, une seule condition, avoir 3 ans d’expérience d’un instrument», précise Denise. Le dimanche 29 mars à 16 h 00 aura lieu le concert de gala, en la salle CALVA de Ghlin, et leur invitée sera l’Harmonie Royale Concorde Saint-Martin d’Antheit dirigée par Jean-Marc LISSENS.Société Philharmonique L’Union de Ghlin Avenue Wauters 19, à Dour 0476 56 15 46