Très actif au sein du Centre culturel dourois, Guillaume Delcourt est aussi une figure connue des pelotons de joggeurs. Si l’effort solitaire ne lui fait pas peur, c’est peut-être aussi parce qu’il l’associe volontiers à l’élan solidaire.

Ainsi il nous explique: «Avec des amis coureurs, nous avons créé en septembre dernier une association baptisée La Joëlette du Rire. Elle a pour objectif d’offrir l’accès aux courses à pieds aux enfants à mobilité réduite grâce à des engins adaptés. En trois mois à peine nous sommes parvenus à récolter les fonds nécessaires qui nous ont permis l’acquisition de deux Joëlettes nouvelle génération.» On comprend le plaisir des jeunes qui peuvent ainsi découvrir, dans la convivialité qu’on devine, d’autres horizons. Guillaume poursuit: «Depuis octobre nous parcourons les joggings de la région en y emmenant différents enfants à mobilité réduite. Notre ambition est d’ouvrir des perspectives plus larges pour ces personnes. Notre parrain sportif n’est autre que l’ancien gardien de but Frédéric Herpoel. D’autre part notre projet permet également aux parents et aux familles de ces enfants de les accompagner dans ce projet, ce qui renforce la cohésion et agrémente les liens familiaux.» Nul doute que, tandis que les différents challenges de notre région repartent du bon pied, nombreux seront les participants et les spectateurs qui encourageront la joyeuse bande de la Joëlette. Notre interlocuteur annonce: «Outre notre participation aux courses régionales, on sera présent en avril au marathon de Namur puis aux semi-marathons de Mons et de Saint-Ghislain. En juillet prochain nous nous sommes lancé un défi de taille: gravir le Mont Ventoux à l’occasion de son semi-marathon!» Guère de problèmes à redouter: ces sportifs partagent une foi en la solidarité qui déplacerait des montagnes!

Rens.: 0478 26 52 27