La ferme du Bouret a vu le jour en 1994 avec Carlos. Dès le début, il a ouvert une boucherie pour valoriser ses charcuteries faites maison.

Aujourd’hui, il travaille avec ses deux fils: Thomas et Quentin. Thomas reprend petit à petit la boucherie. «Nous élevons de la volaille, de l’agneau et du bœuf de la race Blanc Bleu Belge. C’est une bonne viande qui offre un bon rapport qualité prix à nos clients. Nos bêtes sont nourries avec nos productions de foin et de maïs.» Thomas et Carlos réalisent eux-mêmes les charcuteries proposées dans le comptoir de la boucherie. Il y a de tout: du jambon, du saucisson, du boudin, des salades de viande ou de poulet. «Parmi nos spécialités on a les bocaux de rillettes ou encore le jambon à l’os. Il est cuit sur l’os et légèrement fumé. Il est souvent réclamé par nos clients. On a aussi beaucoup de spécialités fraiches comme le filet pur de porc farci» En plus de ça, la ferme s’est diversifiée dans un autre domaine: la crémerie. Quentin et sa compagne se sont formés pour transformer le lait. Ils font du beurre de ferme, de la tarte maton et des yaourts. «On travaille avec le lait de vache frais du jour. Dès que la traite est finie on lance les yaourts.» Le couple propose une dizaine de goûts: framboise, fraise, noix de coco, citron vert cactus, mandarine, rhubarbe, figue, etc. En plus de cela, il réalise la tarte maton. «On voulait trouver une façon d’utiliser le lait battu pour éviter de le jeter. On a cherché et on est tombé sur la tarte maton. Après plusieurs essais on a eu la recette bien en main. Et les gens sont assez contents.» La ferme a encore des projets pour l’avenir, comme se développer dans le fromage.

La ferme du Bouret, chemin de Nivelle 77 Braine-le-Comte 067 56 12 68 www.fermedubouret.be