Proximag

Réparer au lieu de jeter

Le repair café athois a vu le jour le 10 février 2013. «C’était le premier de Wallonie. Il est né de l’initiative de quelques citoyens qui se connaissaient.»

Parmi eux, Jean-Claude, un bricoleur qui aime mettre ses compétences au service des autres. «J’avais déjà vu le concept aux Pays-Bas et je trouvais ça super pour aider les gens. On a voulu faire la même chose.» Sept ans plus tard, le repair café existe toujours. Il rassemble des bénévoles qui donnent de leur temps chaque deuxième dimanche du mois pour réparer les objets en panne ou cassés. «Les gens viennent avec leur objet, ils nous expliquent le souci, ensuite ils sont dirigés vers le bénévole qui peut leur venir en aide. Beaucoup sont des amateurs qui se débrouillent bien dans tout. »» On répare ici de l’électroménager, les écrans d’ordinateur, on rafistole des vêtements, répare des jouets, des pieds de chaise, des aspirateurs, des centrales vapeur, etc. «Trois domaines fonctionnent très bien; l’électroménager, l’informatique et la couture. Ces tables sont toujours remplies! Par exemple, on ajoute de la mémoire à un ordinateur, on change le disque dur, etc.» Le repair café est content d’afficher un taux de réparation de plus de 65%. Chaque dimanche, environ 30 personnes sont reçues. «Mais on manque de bénévoles. Parfois on reste une heure sur un objet, ça demande du temps. C’est une aide qu’on n’apporte pas à quelqu’un d’autre. Donc si des bricoleurs ou couturières sont intéressés et ont du temps à donner ils sont les bienvenus.» Deux fois par an, la structure organise une journée gratuite, une gratiferia. Cela permet aux gens d’apporter des objets ou habits dont ils ne se servent plus et de reprendre en échange cinq objets. La prochaine aura lieu en avril.

Repair café, rue des Arquebusiers 27 à Ath 0489 58 75 61 www.athentransition.be