Il y a 4 ans, Marcelline Andres s’installait chez son compagnon Thierry Fanna à Piétrebais, où un grand verger aux essences locales leur tendait les bras.

«Mon grand-père était apiculteur en Alsace, et j’ai eu l’idée de créer une ruche dans le jardin pour polliniser le verger et le potager qui étaient en cours de réalisation. Nous nous sommes formés à l’apiculture pendant deux ans avant de commencer la production de miel. Nous avons également installé des ruches chez des amis.» Les apiculteurs ont opté pour l’abeille noire, une espèce locale souvent boudée en Brabant wallon au profit d’une abeille sélectionnée, plus productrice. «Nous souhaitions participer à la sauvegarde de cette abeille indigène, à plus forte raison qu’elle butine sur une plus grande surface et qu’elle a été reconnue «sentinelle slow food».» Après la commercialisation du miel (également reconnu slow food), Marcelline et son compagnon ont décidé de fabriquer des produits cosmétiques à base de leur miel. «Nous proposons aujourd’hui un savon et un shampooing solide à base de cire d’abeille et de miel. On peut les acheter chez nous, mais notre objectif est de bientôt les commercialiser dans les magasins en vrac de la région.» Troisième corde à l’arc de Marcelline et Thierry: l’animation de classes maternelles autour du miel et des abeilles, dans certaines écoles du Brabant wallon, notamment à l’école fondamentale autonome de Mont-Saint-Guibert, et bientôt à l’athénée de Rixensart. «Nous avons également pour projet d’organiser des ateliers pour apprendre à faire son savon soi-même, ce qui n’est pas si compliqué…»Rucher Fond Marquet Rue de Louvain, 17 à Piétrebais 0472 10 34 99.