Des pluies torrentielles en Australie éteignent un méga-feu mais génèrent des inondations

(Belga) Les trombes d'eau qui s'abattent sur l'est de l'Australie ont permis d'éteindre un méga-feu qui brûlait depuis 74 jours. Si elles sont bienvenues, ces pluies torrentielles hors du commun génèrent aussi des inondations.

Vers 20h samedi soir, le méga-feu baptisé Currowan a été officiellement éteint après pas moins de 74 jours d'activité, ont annoncé les pompiers de l'état de Nouvelles-Galles du Sud. L'incendie, qui a brûlé près de 500.000 hectares de terrain et détruit 312 maisons au sud de Sydney, a pris fin alors qu'un front pluvieux balaie l'est de l'Australie. Survenant après une saison de feux de brousse dramatique, cet évènement climatique s'avère aussi inhabituel, selon le Bureau météorologique australien qui a émis de nombreux avertissements pour des risques d'inondations en raison des pluies torrentielles. "Il est hors du commun de voir des précipitations aussi élevées, jusqu'à des centaines de millimètres de pluie en quelques jours consécutifs", a commenté la météorologue de ce bureau Jane Goulding, citée par le média public Australian Broadcasting Corporation (ABC). En cinq heures dimanche seulement, le bureau a enregistré entre 70 et 110 millimètres d'eau dans une dizaine d'endroits dans le pourtour de Sydney. La dernière fois que la ville a connu de telles précipitations remonte à 1998, précise Mme Goulding. Alors que la ville avait récemment imposé des restrictions sur l'utilisation de l'eau, l'espoir des autorités est que ces averses intenses permettront de relever le niveau des réservoirs d'eau. A l'intérieur des terres, les agriculteurs ont aussi salué l'arrivée de la pluie alors que de nombreuses régions rurales en Nouvelle-Galles du Sud connaissent la sécheresse depuis plusieurs années. Toutefois, la pluie incessante cause des inondations dans l'Etat du Queensland et de Nouvelles-Galles du Sud, avec près de 300 millimètres de pluie enregistrés au cours des derniers jours. Plusieurs passagers de voitures piégées dans les crues ont dû être secourus. "Ce que nous vivons aujourd'hui sont des conditions de conduite très dangereuses alors les gens sont encouragés à ne pas rouler sur des routes ou ponts qu'ils ne peuvent apercevoir", a mis en garde le ministre des situation d'urgence de Nouvelle-Galles du Sud, David Elliott. Les secours ont mené plus de 3.300 opérations depuis mercredi. La circulation des trains de même que l'alimentation en électricité ont été perturbées dimanche dans certains quartiers de Sydney, ville la plus peuplée du pays. Plus de 80.000 personnes ont été privées de courant. A l'ouest du pays, un cyclone était aussi en route. De catégorie trois, Damien a toutefois été dégradé à la catégorie 2. (Belga)