COUR D’ASSISES

Meurtre du Décathlon| Peine de 21 ans de prison suivie de 15 ans de mise à disposition du TAP requise

Meurtre du Décathlon| Peine de 21 ans de prison suivie de 15 ans de mise à disposition du TAP requise

BELGA

L’avocat général a requis sur la peine, au début de la sixième journée du procès du meurtre du Décathlon d’Anderlecht. Il a demandé aux jurés de ne retenir aucune circonstance atténuante en faveur de G., âgé de 21 ans mais mineur d’âge lorsqu’il a violé puis tué Thaynara, âgée de 17 ans et demi, dans la nuit du 5 au 6 juin 2016.

Une peine de 21 ans de réclusion a été requise, suivie de 15 ans de mise à disposition du tribunal d’application des peines. L’avocat général a concédé que cela impliquait que l’accusé soit admissible à la libération conditionnelle après sept ans, soit en 2023.

L’avocat général a dans le même rappelé dans ses réquisitions que cette libération conditionnelle est un mode d’exécution de la peine, et n’a rien d’automatique. C’est le tribunal d’application des peines qui doit se prononcer positivement ou négativement, sur base d’un rapport, d’un plan de réinsertion sérieux et peut aussi prévoir diverses conditions strictes dont la poursuite d’une thérapie. «Ce n’est pas une décision qui est prise sans des garanties suffisantes», a résumé l’avocat général.

Ce dernier a aussi évoqué la personnalité de l’accusé, la nécessité d’une prise en charge à long terme pointée à la fois par les experts et les membres de l’IPPJ où G. a séjourné. Et si l’évolution de l’accusé n’était pas positive, une mise à disposition du tribunal d’application des peines permettra de prolonger la peine de 21 ans de prison durant 15 ans, à l’échéance de celle-ci.


Nos dernières videos