article abonné offert

DINANT

Dinant: l’histoire avait bien commencé, elle a fini dans les coups et la terreur, avec du sang sur les murs

Dinant: l’histoire avait bien commencé, elle a fini dans les coups et la terreur, avec du sang sur les murs

« Quand il frappait, il frappait fort.», témoigne la maman de la victime. Reporters / BSIP

Totalement sous emprise et tétanisée, la victime a longtemps renoncé à déposer plainte contre celui qui les frappait, elle et ses enfants.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 34 des 632 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos