C’est presque fait: la Commune reprend (pour l’euro symbolique) les voiries du parc du Renoz. Une avancée symbolique mais une avancée quand même dans ce dossier complexe de l’ancien camping de Marneffe où les résidents et propriétaires se trouvent coincés dans un imbroglio juridique.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 21 des 60 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos